ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 21 Août 2019

INSOLITE - Publié le 11/02/2019 à 11:36


Une femme découvre qu'elle a 15 demi-frères et soeurs


AFP

Une nouvelle version du film Starbuck, mais ancrée dans la réalité ? Une femme de Chicago, dont le père biologique était un donneur de sperme anonyme, a découvert par l'entremise d'un service de tests ADN qu'elle avait 15 demi-frères et demi-soeurs.

Âgée de 31 ans, Morgan Richardson, a découvert ses demi-frères et demi-soeurs au cours des quatre dernières années après avoir soumis un échantillon d'ADN à 23andMe, a rapporté le Chicago Tribune. Le site web analyse l'ADN pour fournir des informations sur l'ascendance, la santé et d'autres caractéristiques d'une personne.

« C'est excitant, mais c'est un peu choquant, a reconnu Mme Richardson. Je me demande toujours : "Que font-ils ? Où vivent-ils ? Qu'est-ce qu'ils aiment ? Quelle est leur expérience en tant qu'enfant d'un donneur ?" »

Morgan Richardson et sa soeur jumelle Lauren Richardson, qui vit dans le Michigan, savent depuis des années qu'elles ont été conçues par fécondation in vitro. Leur mère était divorcée et célibataire quand elle a décidé d'avoir des enfants.

Les jumelles avaient 16 ans lorsque leur mère est décédée d'un cancer du sein. Morgan Richardson s'est donc tournée vers 23andMe lorsqu'elle a voulu en savoir plus sur les antécédents du donateur.

Elle a alors appris qu'elle avait des ancêtres britanniques, irlandais, allemands, français et est-européens. Puis, elle a découvert qu'elle avait un demi-frère.

Les soeurs ont rapidement trouvé plus de correspondances sur le site Web, ainsi que sur Ancestry.com et le registre à but non lucratif Donor Sibling. Les demi-frères et demi-soeurs liés aux Richardson ont créé un groupe Facebook pour rester en contact.

Marie McCulloch, âgée de 35 ans, de New York, fait partie des demi-frères et soeurs. Mme McCulloch était également ravie de connaître son patrimoine génétique et a retrouvé un homme de 80 ans qui, selon elle, pourrait être leur père. Ils doivent encore se rencontrer.

Elle a dit qu'elle était parfois triste de s'être absentée pendant tant d'années sans connaître ses proches, mais que l'expérience avait été largement positive.

« En trouvant ces personnes avec lesquelles je ne savais pas que j'étais liée, je me sens beaucoup plus enracinée et plus sûre de moi, a dit Mme McCulloch. C'est comme si j'avais découvert un membre que je ne savais pas que j'avais. »

Dans le film québécois Starbuck, un donneur de sperme joué par Patrick Huard découvre qu'il est le père biologique de 533 personnes.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une huître géante d'1,4 kilo découverte en Vendée
Une langue artificielle pour analyser les nuances du whisky
Une nef en roseaux pour traverser la Méditerranée sur les traces des Egyptiens
Le plus grand des pianos donne le ton en Lettonie
L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande
Une tortue à deux têtes naît en Malaisie
Australie : des plongeurs au secours d'une raie manta
Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte
Le chien, meilleur ami de l'homme contre les punaises de lit
Inde: le son des abeilles pour éloigner les éléphants des rails
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Découverte d'une deuxième planète autour de l'étoile Beta Pictoris
Le short biomécanique, un grand pas vers le sprint du futur
42, une école française d'informatique qui bouscule les codes
Climat: les canicules seront plus longues, prévient une étude
Réunion de l’ONU sur le climat au Brésil en pleine polémique sur l’Amazonie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.053 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.