ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 20 Juin 2019

RECHERCHE - Publié le 01/02/2019 à 12:01


L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage


AFP

Un nouvelle étude publiée dans Body Image, menée par des chercheurs de l'université de Waterloo au Canada, révèle que passer du temps avec des personnes qui ne sont pas préoccupées par leur corps peut améliorer nos propres image corporelle et nos habitudes alimentaires.

Pour cette étude, les chercheurs ont analysé les comportements de 92 étudiantes âgées de 17 à 25 ans. Il leur a été demandé de tenir un journal quotidien pendant sept jours consécutifs dans lequel elles devaient noter leurs interactions avec des personnes focalisées sur le corps ou non.

Les chercheurs ont étudié la fréquence quotidienne des interactions entre les participantes et les personnes étant ou non focalisées sur leur image corporelle. Ils ont également mesuré le degré d'appréciation que les participantes avaient de leur corps. Pour finir, ils ont évalué la façon dont chaque participante s'était alimentée : de manière intuitive, en fonction de leur besoin de manger, ou bien en se concentrant sur des objectifs de poids.

Après avoir examiné l'influence de ces interactions sociales sur l'image corporelle, les chercheurs ont déduit que le fait de côtoyer des personnes obnubilées par leur corps est préjudiciable alors que passer du temps avec des personnes non centrées sur leur image corporelle avait un impact positif.

"L'insatisfaction corporelle est omniprésente et peut avoir un impact considérable sur notre humeur, notre estime de soi, nos relations et même les activités que nous poursuivons", explique Allison Kelly, professeur de psychologie en psychologie à l'université de Waterloo. "Il est important de réaliser que les personnes avec lesquelles nous passons du temps influencent réellement notre image corporelle. Si nous pouvons passer plus de temps avec des personnes qui ne sont pas préoccupées par leur corps, nous pouvons réellement nous sentir beaucoup mieux avec notre propre corps", poursuit-elle.

Le fait de passer du temps avec des personnes non focalisées sur leur propre image corporelle permet en parallèle de prévenir d'éventuels troubles du comportement alimentaire et d'adopter un mode d'alimentation plus intuitif, respectant réellement les besoins et attentes de son propre corps.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
Des millions de décès dus à une consommation insuffisante de fruits et légumes ?
La manière dont les hommes stockent les graisses peut influer sur leur risque de cancer de la prostate
Une nouvelle technique d'édition génétique évite les mutations non désirées
Les humains ingèrent des dizaines de milliers de particules de plastique par an, selon un rapport
On a trouvé la limite de l'endurance humaine
Consommer des myrtilles serait bon pour le coeur
Et si les scientifiques étudiaient aussi les femelles? L'appel d'une chercheuse
Des chercheurs évaluent la motivation pour se mettre au sport via une application mobile
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.080 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.