ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 7 Juillet 2020

INSOLITE - Publié le 28/01/2019 à 13:45


L'horloge de l'apocalypse reste à minuit moins 2


AFP

L'horloge de l'apocalypse, qui symbolise l'imminence d'un cataclysme planétaire, reste à minuit moins 2, à cause notamment de l'utilisation de l'information comme une arme pour affaiblir les démocraties dans le monde, ont indiqué jeudi les scientifiques américains qui l'ajustent chaque année.

L'aiguille de l'horloge du Bulletin of the Atomic Scientists est aussi proche de minuit qu'en 1953, quand les Etats-Unis et l'Union Soviétique testaient la bombe à hydrogène.

Elle n'a pas bougé depuis l'an dernier, mais "cela ne devrait pas être pris comme un signe de stabilité", a souligné au cours d'une conférence de presse Rachel Bronson, la directrice de cette organisation qui rassemble des experts des questions de sécurité, d'armement nucléaire et d'environnement.

Cet outil a été créé durant la Guerre froide afin d'alerter sur les risques de fin du monde, qui survient symboliquement à minuit.

Avec le risque de guerre nucléaire, l'accélération du changement climatique et la multiplication des "fake news" comme arme de déstabilisation, "nous sommes entrés de fait dans une période que nous appelons le nouvel anormal", a-t-elle ajouté.

Le début de dialogue engagé par le président américain Donald Trump avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a permis de faire baisser la tension mais "la situation reste très dangereuse", a poursuivi Mme Bronson.

Les tensions entre les Etats-Unis et la Russie restent "inacceptables" et aucun répit n'est en vue sur le plan de l'environnement, avec des émissions de gaz à effet de serre "qui grimpent à nouveau après avoir atteint un plateau", a-t-elle ajouté.

"A cela s'ajoute un écosystème de l'information changeant, qui a multiplié les menaces", a-t-elle poursuivi. Les fake news "génèrent rage et division autour du monde à une époque où nous avons besoin de calme et d'unité".

L'ex-gouverneur de Californie Jerry Brown, président du Bulletin of the Atomic Scientists, a estimé pour sa part que les dirigeants mondiaux n'en faisaient pas assez pour faire baisser le risque de guerre nucléaire.

"L'aveuglement et la stupidité des politiques et de leurs conseillers est vraiment choquante face au danger de catastrophe nucléaire", a-t-il déclaré. "Nous sommes comme les passagers du Titanic: nous ne voyons pas l'iceberg devant nous mais nous profitons des bons repas et de la musique."

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Tenues légères, danses vulgaires: la Chine tance 10 sites web
Japon: une attraction de maison hantée en mode drive-in face au virus
Tanzanie: un mineur devient millionnaire avec deux morceaux de tanzanite
Virus: panique en Australie, le papier toilette à nouveau rationné
Pandémie: au Japon, des geishas se convertissent au tout internet
Balade à Tokyo avec un amoureux des gants perdus
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Coronavirus: au Pakistan, une vaste vallée retrouve son confinement millénaire
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Un New-Yorkais sourd réclame en justice des sous-titres à des sites pornos
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.075 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.