ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 25 Mars 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 10/01/2019 à 14:55


Les internautes plus âgés partagent davantage d'infox


AFP

Les internautes âgés de plus de 65 ans ont tendance à partager plus de fausses informations sur Facebook que les utilisateurs plus jeunes, selon une nouvelle étude américaine publiée mercredi.

Des chercheurs des universités de Princeton et de New York ont analysé les partages, durant la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis, d'environ 1.200 personnes ayant déclaré utiliser Facebook et ayant accepté de partager leurs données une fois l'élection passée.

Les scientifiques ont comparé les liens partagés par ces personnes avec plusieurs listes de sites internet connus pour partager de fausses informations -- dont une liste élaborée par le média BuzzFeed.

Les résultats, publiés dans la revue Science Advances, montrent que moins de 8,5% des gens ont partagé au moins un lien issu de l'un de ces sites.

Mais ceux l'ayant fait avaient plus de chances d'être âgés. Les utilisateurs de plus de 65 ans ont partagé "près de sept fois plus d'articles" issus de médias relayant de fausses informations que les personnes âgées de 18 à 29 ans -- le groupe le plus jeune étudié -- et ce indépendamment de leur appartenance politique.

"Aucune autre caractéristique démographique ne semble avoir un effet significatif sur le partage de +fake news+", écrivent les auteurs de l'étude, menée par le professeur de sciences politiques Andrew Guess.

"Il est possible qu'un groupe entier d'Américains, aujourd'hui âgés de 60 ans et plus, manque des compétences relatives aux médias numériques nécessaires pour déterminer la fiabilité des articles rencontrés en ligne", suggèrent-ils.

Par ailleurs, les personnes se décrivant elles-mêmes comme conservatrices ou républicaines ont également plus partagé de liens issus de médias connus pour relayer des infox que les utilisateurs se disant plus libéraux, ou démocrates.

Mais cela pourrait être dû au fait que la plupart des articles de fausses informations produits lors de la campagne présidentielle de 2016 étaient en faveur du candidat républicain Donald Trump.

"Si les +fake news+ avaient penché du côté d'(Hillary) Clinton plutôt que de Trump, il est possible que plus de libéraux, et non de conservateurs, auraient partagé ces contenus", ont écrit les auteurs de l'étude dans une tribune publiée par le Washington Post.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Streaming, manette, studio: Google veut révolutionner le jeu vidéo
Ces Cubains qui défient le gouvernement grâce aux réseaux sociaux
La cassette audio n'a pas dit son dernier mot
Nouvelle étape du tour du monde du bateau laboratoire Energy Observer
Première mondiale à l'aéroport de Lyon, qui lance un service de robot voiturier
Le Chili, nouvel Eldorado des énergies vertes
L'euphorie retombe autour des véhicules autonomes
Les limites de CO2 imposent un choc électrique à l'automobile européenne
A 30 ans, le Web est-il devenu un monstre hors de tout contrôle
Première opération chirurgicale via la 5G
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Les requins, une famille plus menacée que prévu
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.038 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.