ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Juin 2019

PLANETE - Publié le 09/01/2019 à 12:00


L'enneigement dans les Pyrénées au plus bas depuis 22 ans


AFP

Le niveau d'enneigement dans les Pyrénées est jusque-là le plus bas recensé depuis la mise en place il y a 22 ans de mesures de référence, selon Météo-France, laissant à l'arrêt la moitié des stations de ski du massif.

"C'est la pire année depuis 1996, date à laquelle nous avons mis en service notre station de référence située au lac d'Ardiden (Hautes-Pyrénées) à 2.445 mètres", affirme à l'AFP Frédéric Eiselt, le chef du centre Météo-France à Tarbes, site référent pour la neige dans le massif.

A cette altitude, la couche de neige atteint actuellement 42 cm contre 1,10 m en moyenne ces 20 dernières années. Le précédent record datait de janvier 2016, avec 48 cm.

"Globalement, l'enneigement est très déficitaire sur l'ensemble de la chaîne. Il n'y a plus de neige en-dessous de 2.000 mètres", ajoute M. Eislet.

Alors que les dernières chutes de neige remontent au 17 décembre, seule la moitié des stations pyrénéennes ont partiellement ouvert leurs domaines aux skieurs.

Le groupe N'Py, qui réunit sept stations locales, a enregistré 163.000 journées de ski pendant les vacances de Noël, soit une baisse de 40% par rapport à l'année dernière.

"Il y a vraiment un déficit de précipitations", confirme Christophe Esparseil, directeur de la station du Mourtis (Haute-Garonne), dont le domaine est situé entre 1.400 et 1.850 mètres.

"Mais on a déjà connu ça, notamment à la fin des années 80 et au début des années 90. Cela ne m'inquiète pas. On est sur des cycles", ajoute-t-il.

Pour lui, il revient aux professionnels "d'anticiper et gérer, notamment en profitant des épisodes de froid pour produire de la neige de culture et construire des pistes rapidement".

"Et puis on attend peut-être quelques chutes de neige cette semaine, qui pourraient nous apporter jusqu'à 15 centimètres. Ce n'est pas grand-chose mais on les prend avec plaisir".

Mais rien de plus à attendre que de "petites perturbations, sans précipitations significatives", tempère Frédéric Eiselt.

Drainant surtout une clientèle locale et espagnole, le massif pyrénéen représente environ 10% des parts de marché du ski en France, un des plus importants au monde avec les Etats-Unis et l'Autriche.

L'épaisseur de neige pourrait y diminuer de moitié et les températures maximales moyennes augmenter de 1,4 à 3,3 degrés d'ici à 2050, selon l'Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique (OPCC).

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Une épidémie menace un perroquet en danger d'extinction
Bonheur et Harmonie : deux pandas prometteurs pour la survie de l'espèce
L'océan, un poumon de la planète au coeur des enjeux climatiques
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
L'Inde suffoque sous la chaleur, jusqu'à 50°C
Europol: sauvetage de milliers de reptiles destinés à finir en sac à main
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Les chimpanzés ne survivent plus que dans des ghettos forestiers
Encore loin du zéro déchet, les Sénégalais mènent la lutte contre les ordures
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.063 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.