ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Juin 2019

SANTE - Publié le 07/01/2019 à 18:06


Manger plus d'œufs pour prévenir le diabète ?


AFP

Des chercheurs européens ont montré qu'en consommant environ un oeuf par jour on pouvait ainsi faire baisser son risque de diabète de type 2.

Cette étude, menée par des chercheurs de l'Université d'Eastern Finland, a analysé les échantillons sanguins de 239 participants masculins à l'étude "Kuopio Ischaemic Heart Disease Risk Factor Study (KIHD)" dans l'est de la Finlande. 

Les échantillons ont été analysés et classés en quatre groupes : les sujets à forte consommation d'oeufs (en moyenne un oeuf par jour), ceux à consommation faible (en moyenne deux oeufs par semaine), ceux qui consommaient des oeufs et développaient un diabète de type 2 et ceux qui consommaient des oeufs et restaient en bonne santé (groupe témoin).

On notera que les participants ont été suivis en moyenne pendant 19,3 années.

Les résultats, parus dans la revue Molecular Nutrition and Food Research, ont montré que les échantillons sanguins des hommes qui consommaient un oeuf chaque jour comprenaient certaines molécules lipidiques qui étaient associées de façon positive au groupe d'hommes en bonne santé qui ne développaient pas de diabète.

Certaines molécules figurant dans les échantillons des hommes qui développaient du diabète étaient aussi corrélées de manière positive aux sujets du groupe consommant moins d'oeufs.

Les scientifiques ont par ailleurs trouvé qu'un fort taux de tyrosine (acide aminé) dans le sang prédisait un risque accru de développer un diabète sucré.

Des études précédentes émanant de la même cohorte avaient déjà permis de montrer que la consommation quotidienne d'un oeuf pouvait faire baisser le risque de diabète chez les hommes d'âge moyen.

"L'objectif de cette dernière étude était d'explorer les composants potentiels qui pourraient expliquer cette association en recourant à (...) une technique qui permet un profilage étendu des produits chimiques présents dans les échantillons", note l'auteur de l'étude Stefania Noerman.

Il est important de préciser qu'une forte consommation d'oeufs avait précédemment été proscrite car il avait été démontré qu'elle pouvait faire considérablement augmenter le mauvais cholestérol. On sait cependant que les oeufs sont une bonne source de nutriments bénéfiques pour la santé, les recommandations restent donc mesurées.

Les résultats les plus récents montrent qu'il existe des métabolites potentiels pouvant expliquer pourquoi la consommation d'oeufs permet d'abaisser le risque de diabète de type 2, mais les chercheurs tiennent à préciser que de plus amples recherches sont encore nécessaires.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Réduire sa consommation de viande au quotidien pourrait allonger l'espérance de vie
Passer au moins 2 heures par semaine dans la nature aurait des effets bénéfiques sur notre santé
Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis
Deux expressos contre une maladie orpheline, c'est fort de café
L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
La narcolepsie boosterait la créativité
Maladie de Lyme: 13 ans de controverses
La cigarette influerait peu, voire pas du tout, sur la longueur des télomères
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La conquête de l'espace en dix grandes dates
Il y a bientôt 50 ans, deux Américains marchaient sur la Lune
Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Une épidémie menace un perroquet en danger d'extinction
Bonheur et Harmonie : deux pandas prometteurs pour la survie de l'espèce
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.048 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.