ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 25 Mars 2019

SANTE - Publié le 07/01/2019 à 18:04


Les fausses couches à répétition peuvent être liées à des spermatozoïdes endommagés


AFP

Une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l'Imperial College de Londres révèle que la qualité du sperme est liée aux risques de fausses couches à répétition.

On estime qu'une femme fait des fausses couches à répétition lorsqu'elle en fait trois ou plus de manière consécutive et que la fausse couche apparaît dans les 20 premières semaines de gestation.

Jusqu'à présent, on considérait ces fausses couches à répétition comme étant liées à des infections ou problèmes immunitaires chez les femmes.

Pour cette présente étude, publiée dans la revue Clinical Chemistry, les chercheurs ont analysé la qualité du sperme de 50 hommes dont les partenaires avaient subi trois fausses couches consécutives ou plus.

Ces échantillons de sperme ont ensuite été comparés aux spermatozoïdes de 60 volontaires dont les partenaires n'avaient pas subi de fausse couche.

L'analyse a révélé que le sperme des personnes dont les partenaires avaient vécu des fausses couches à répétition présentait des dommages au niveau de l'ADN.

Pour l'équipe de recherche, si l'ADN est endommagé c'est à cause d'espèces réactives de l'oxygène. En tant normal, le sperme protège les spermatozoïdes grâce à des cellules antioxydantes. Mais il arrive parfois qu'il y ait un déséquilibre entre la production d'espèces radicalaires (ou réactives) de l'oxygène (ERO) et les capacités cellulaires antioxydantes. A ce moment-là, les spermatozoïdes ne sont plus protégés, créant d'importants dommages sur les spermatozoïdes.

Les résultats de l'étude révèlent que le sperme des personnes dont les partenaires avaient subi une fausse couche avait quatre fois plus d'espèces réactives oxygénées que le groupe témoin.

Les scientifiques soulignent le fait qu'aucun participant ne présentait d'infection en cours, telle que la chlamydia. Certaines bactéries peuvent cependant se nicher dans la prostate, cette dernière restant infectée, ce qui conduit à un niveau élevé permanent d'espèces réactives d'oxygène.

Après analyse de l'état de santé des participants, les chercheurs ont découvert que le groupe dont les partenaires avaient fait des fausses couches était légèrement en surpoids et un peu plus âgés que le groupe témoin, 37 ans en moyenne contre 30.

"Bien que ce soit une petite étude, elle nous donne des pistes à suivre. Si nous confirmons dans des travaux ultérieurs que des niveaux élevés d'espèces oxygénées réactives dans le sperme augmentent le risque de fausse couche, nous pourrions essayer de mettre au point des traitements permettant de les réduire et d'augmenter les chances d'une grossesse, indique Dr. Jayasena, en charge de l'étude.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
La pratique d'un sport en équipe associée à une réduction des risques de dépression chez les garçons de 9-11 ans
Journée nationale du sommeil : comment trouver son rythme idéal ?
Poissons panés: trop d'additifs, d'arômes et de sucres ajoutés, dénonce la CLCV
Ebola en RDC: un cas confirmé à Bunia, une des grandes villes de l'Est
Les lingettes contenant un conservateur toxique ne doivent pas être utilisées sur les fesses des bébés
Papillomavirus: appel pour la vaccination des filles mais aussi des garçons
Possible d'éradiquer la tuberculose en 25 ans, avec de l'argent
Boire du thé très chaud augmente les risques de cancer de l'œsophage
La grippe à l'origine de 7.200 décès, l'épidémie bientôt terminée
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Les requins, une famille plus menacée que prévu
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.