ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Juin 2019

SANTE - Publié le 02/01/2019 à 11:43


Incliner légèrement la tête peut améliorer les interactions sociales


AFP

Une étude réalisée par le professeur assistant en psychologie Nicolas Davidenko, à l'Université de Californie à Santa-Cruz, suggère que lorsque nous inclinons légèrement la tête, notre interlocuteur a une plus grande tendance à regarder nos deux yeux, ce qui pourrait améliorer son engagement social.

La communication non verbale fait partie intégrante de nos interactions sociales. Nous exprimons bien plus nos émotions par la posture de notre corps ou des mimiques de notre visage que par les mots. Les yeux sont particulièrement important pour transmettre diverses informations.

Pour Nicolas Davidenko, il est primordial de regarder la personne qui nous parle dans les yeux pour améliorer l'interaction. Or certaines personnes ont beaucoup de difficultés à regarder leur interlocuteur dans les yeux. Les personnes fuyant le regard renvoient alors une image de désintérêt et de distraction. Ce type de situation est particulièrement fréquent pour les personnes atteintes de troubles autistiques.

Dans cette nouvelle étude, le psychologue s'est appuyé sur "le biais du regard gauche" pour approfondir ses recherches.

Lorsque nous discutons avec une personne, nous avons tendance à fixer le côté gauche de son visage, et donc son oeil gauche, c'est ce qui s'appelle "le biais du regard gauche".

Le professeur a cherché à savoir si ce biais était toujours existant si l'interlocuteur effectuait une légère rotation de la tête. Il a donc utilisé la technologie de suivi de l'oeil, pour découvrir où s'orientait l'oeil de la personne en état d'écoute, lorsque son interlocuteur inclinait légèrement la tête.

Il est apparu que même avec une inclinaison légère de 11°, le biais du regard gauche disparaissait. Le professeur explique à travers son étude que nous avons finalement tendance à nous focaliser sur l'oeil qui est le plus haut, et pas spécifiquement sur l'oeil gauche. Grâce à cette inclinaison, les individus ont une plus grande tendance à regarder les deux yeux.

Le chercheur souhaite approfondir ses recherches à des fins thérapeutiques, afin de savoir si cette inclinaison peut être un moyen plus accessible pour les personnes atteintes de troubles autistiques de regarder leurs interlocuteurs dans les yeux.

Ces résultats peuvent également être utiles lors d'interactions avec des personnes atteintes d'amblyopie (oeil paresseux). Ces dernières, pour s'éviter des situations de malaise, peuvent pencher légèrement la tête, invitant ainsi les personnes qui les écoutent à se concentrer sur leur "oeil dominant".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Réduire sa consommation de viande au quotidien pourrait allonger l'espérance de vie
Passer au moins 2 heures par semaine dans la nature aurait des effets bénéfiques sur notre santé
Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis
Deux expressos contre une maladie orpheline, c'est fort de café
L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.059 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.