ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 7 Juillet 2020

INSOLITE - Publié le 26/12/2018 à 14:49


Inde: vous reprendrez bien un peu de rat ?


AFP

Chaque fin d'année sur un marché du nord-est de l'Inde, le rat constitue un mets de choix, et un complément de revenus pour les membres de communautés tribales employés le reste du temps dans les plantations de thé.

Destiné à être bouilli, dépouillé puis cuisiné avec une sauce épicée, ce rongeur est plus prisé que le poulet et le porc par les clients du marché du dimanche de Kumarikata, un village d'Assam, grand État du nord-est de l'Inde.

Les consommateurs y achètent des centaines de rats fraîchement attrapés et écorchés, une chasse qui permet aussi de protéger les rizières de ces champs situés à proximité du Bhoutan. Le rat déjà rôti est également très demandé.

Durant les mois d'hiver, lorsque le travail est rare dans les plantations de thé de la région, cette activité permet aux communautés tribales pauvres de gagner un peu d'argent.

Un kilogramme de viande de rat, considérée comme un plat raffiné, se vend environ 200 roupies (2,5 euros), soit autant que le poulet et le porc.

Le soir, les tribaux placent des pièges faits de bambou à la sortie des terriers dans les rizières. Les chasseurs travaillent de nuit, pour éviter que des prédateurs ne mangent les proies mortes avant qu'ils puissent les recueillir.

"Nous mettons des pièges dans les champs car les rats mangent les cultures de riz", explique à l'AFP Samba Soren, un vendeur de rats de Kumarikata.

Les agriculteurs estiment que la population de rats a augmenté dans la région ces dernières années. Certains d'entre eux peuvent peser plus d'un kilo, et les commerçants du marché disent en ramener entre 10 et 20 kilogrammes par nuit.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Tenues légères, danses vulgaires: la Chine tance 10 sites web
Japon: une attraction de maison hantée en mode drive-in face au virus
Tanzanie: un mineur devient millionnaire avec deux morceaux de tanzanite
Virus: panique en Australie, le papier toilette à nouveau rationné
Pandémie: au Japon, des geishas se convertissent au tout internet
Balade à Tokyo avec un amoureux des gants perdus
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Coronavirus: au Pakistan, une vaste vallée retrouve son confinement millénaire
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Un New-Yorkais sourd réclame en justice des sous-titres à des sites pornos
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.069 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.