ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 20 Juin 2019

PLANETE - Publié le 18/12/2018 à 15:49


Grande-Bretagne: polémique autour de sachets de thé écolos mais trop fragiles


AFP

Le comble pour un sachet de thé? S'ouvrir au contact de l'eau chaude, laissant les feuilles se répandre dans la tasse. De nouveaux emballages, plus écologiques, introduits depuis quelques mois laissent un goût amer aux consommateurs britanniques.

Soucieux de la protection de l'environnement, Yorkshire Tea, un géant sur le marché du thé au Royaume-Uni, a lancé en juin 2018 des sachets biodégradables. Mais si cette démarche partait d'un bon sentiment, elle a engendré une vague de désarroi et de plaintes des fans de la marque sur les réseaux sociaux.

"Quelqu'un d'autre s'est rendu compte que les sachets de Yorkshire Tea sont assez +éclatables+ en ce moment? Je souffre en buvant ceux de ma deuxième boîte et les décas ne sont pas très fiables non plus", a tweeté Elizabeth Alker, une présentatrice de BBC radio 3.

Comme elle, d'autres amateurs de thé se sont aperçus que les nouveaux sachets, scellés par une matière végétale et non plus plastique, ne résistaient pas à la chaleur de l'eau, laissant les feuilles s'échapper dans leur tasse.

"C'est le dixième sachet de la même boîte qui s'ouvre. Je n'aime pas boire des feuilles de thé", a tweeté Bill Fyfe, postant une photo montrant un tas de feuilles au fond de sa tasse.

Pour l'édition en ligne du tabloïd Daily Mail, le Mail Online, Yorkshire Tea "nage en eaux troubles".

La célèbre marque britannique, qui compte ne plus commercialiser que des sachets biodégradables d'ici fin 2019, s'est excusée auprès de ses clients, soulignant qu'elle faisait tout son possible pour régler le problème.

"Nous sommes encore aux début de la transition et nous restons ouverts à toutes suggestions", a-t-elle affirmé sur Twitter.

Dans un pays buvant plus de 160 millions de tasses de thé par jour et plus de 60 milliards par an, selon l'Association des infusions et thés au Royaume-Uni, il est impensable que des feuilles de thé flottent dans la tasse.

Toutefois, des buveurs de thé Yorkshire saluent sur les réseaux sociaux le geste écologique de la marque.

"J'aime boire une tasse de thé Yorkshire Tea... Je répandrai la nouvelle de vos récents efforts sur le problème du plastique", a notamment tweeté Debs Absolom.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une épidémie menace un perroquet en danger d'extinction
Bonheur et Harmonie : deux pandas prometteurs pour la survie de l'espèce
L'océan, un poumon de la planète au coeur des enjeux climatiques
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
L'Inde suffoque sous la chaleur, jusqu'à 50°C
Europol: sauvetage de milliers de reptiles destinés à finir en sac à main
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Les chimpanzés ne survivent plus que dans des ghettos forestiers
Encore loin du zéro déchet, les Sénégalais mènent la lutte contre les ordures
Océans: en vue du G20, Tokyo affiche des mesures contre la pollution plastique
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.106 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.