ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 24 Janvier 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 13/12/2018 à 12:11


La NASA invite le basketteur Stephen Curry à vérifier qu'on a bien marché sur la Lune


AFP

Quand l'Américain Stephen Curry, l'un des meilleurs joueurs de basket de ces dernières années, doute à haute voix que des astronautes aient bien marché sur la Lune, la NASA prend l'affaire très au sérieux.

Comme beaucoup de fans du basketteur des Golden State Warriors, l'agence spatiale américaine a entendu le joueur demander nonchalamment aux autres participants du podcast de basket « Winging It », publié lundi : « On est vraiment allés sur la Lune ? »

- « Non... », ont répondu les autres.

« Vous n'y croyez pas ? », le relance-t-on. Stephen Curry répond non.

Ni une ni deux, un porte-parole de la NASA, toujours très vigilante sur son image et la valorisation de son histoire, a publié un communiqué à l'attention du joueur de 30 ans.

« Nous serions très heureux que M. Curry vienne visiter le laboratoire lunaire du Centre spatial Johnson à Houston, peut-être la prochaine fois que les Warriors viendront jouer contre les Rockets », a déclaré le porte-parole Allard Beutel.  

« Nous avons des centaines de kg de roches lunaires stockées ici, ainsi que le centre de contrôle des missions Apollo. Durant sa visite, il pourra voir de ses yeux ce que nous avons fait il y a 50 ans, ainsi que ce que nous faisons actuellement pour retourner et rester sur la Lune dans les prochaines années », a poursuivi le porte-parole de la NASA.

L'agence spatiale américaine a une page sur son site à l'attention de ceux qui ne croient pas les images représentant les 12 astronautes à avoir foulé le sol lunaire, de 1969 à 1972. Elle pointe que les équipements laissés par les Américains à la surface ont été pris en photo, en haute résolution, par les satellites en orbite de la Lune. L'argument le plus fort, selon la NASA, est que l'URSS, alors « ennemie », avait à l'époque félicité les États-Unis.

Stephen Curry a répondu sur Twitter à l'invitation avec un seul caractère : un émoji souriant avec des lunettes de soleil.

Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
Échec du lancement d'un satellite par l'Iran
La Chine envisage une base lunaire avec de l'impression 3D
21 janvier, dernière éclipse totale de la Lune avant 2022
Face cachée de la Lune: le robot chinois face au défi des cratères
La Chine, rivale céleste des États-Unis
Un vaisseau chinois se pose sur la lune
Une sonde de la NASA fait l'histoire
Une sonde de la NASA s'apprête à un survol historique le jour de l'An
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.031 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.