ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 25 Juin 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 13/12/2018 à 12:11


La NASA invite le basketteur Stephen Curry à vérifier qu'on a bien marché sur la Lune


AFP

Quand l'Américain Stephen Curry, l'un des meilleurs joueurs de basket de ces dernières années, doute à haute voix que des astronautes aient bien marché sur la Lune, la NASA prend l'affaire très au sérieux.

Comme beaucoup de fans du basketteur des Golden State Warriors, l'agence spatiale américaine a entendu le joueur demander nonchalamment aux autres participants du podcast de basket « Winging It », publié lundi : « On est vraiment allés sur la Lune ? »

- « Non... », ont répondu les autres.

« Vous n'y croyez pas ? », le relance-t-on. Stephen Curry répond non.

Ni une ni deux, un porte-parole de la NASA, toujours très vigilante sur son image et la valorisation de son histoire, a publié un communiqué à l'attention du joueur de 30 ans.

« Nous serions très heureux que M. Curry vienne visiter le laboratoire lunaire du Centre spatial Johnson à Houston, peut-être la prochaine fois que les Warriors viendront jouer contre les Rockets », a déclaré le porte-parole Allard Beutel.  

« Nous avons des centaines de kg de roches lunaires stockées ici, ainsi que le centre de contrôle des missions Apollo. Durant sa visite, il pourra voir de ses yeux ce que nous avons fait il y a 50 ans, ainsi que ce que nous faisons actuellement pour retourner et rester sur la Lune dans les prochaines années », a poursuivi le porte-parole de la NASA.

L'agence spatiale américaine a une page sur son site à l'attention de ceux qui ne croient pas les images représentant les 12 astronautes à avoir foulé le sol lunaire, de 1969 à 1972. Elle pointe que les équipements laissés par les Américains à la surface ont été pris en photo, en haute résolution, par les satellites en orbite de la Lune. L'argument le plus fort, selon la NASA, est que l'URSS, alors « ennemie », avait à l'époque félicité les États-Unis.

Stephen Curry a répondu sur Twitter à l'invitation avec un seul caractère : un émoji souriant avec des lunettes de soleil.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
La conquête de l'espace en dix grandes dates
Il y a bientôt 50 ans, deux Américains marchaient sur la Lune
La Station spatiale internationale ouverte aux touristes en 2020
SpaceX assure que la visibilité de ses 60 satellites Starlink va diminuer
La NASA prépare l'envoi d'équipements sur la Lune en 2020
Panique astronomique face à la constellation de satellites de SpaceX dans le ciel
Détournements astronomiques dans le secteur spatial russe
SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites
Après la Lune, le premier pas sur Mars dans les années 2030... ou 2060?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le CBD pourrait devenir une arme puissante contre l'antibiorésistance
Un traitement pour soigner l'hypertension pourrait protéger de la maladie d'Alzheimer
Une nouvelle revue pour les adeptes de la collapsologie
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.051 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.