ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 25 Mars 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 13/12/2018 à 12:11


La NASA invite le basketteur Stephen Curry à vérifier qu'on a bien marché sur la Lune


AFP

Quand l'Américain Stephen Curry, l'un des meilleurs joueurs de basket de ces dernières années, doute à haute voix que des astronautes aient bien marché sur la Lune, la NASA prend l'affaire très au sérieux.

Comme beaucoup de fans du basketteur des Golden State Warriors, l'agence spatiale américaine a entendu le joueur demander nonchalamment aux autres participants du podcast de basket « Winging It », publié lundi : « On est vraiment allés sur la Lune ? »

- « Non... », ont répondu les autres.

« Vous n'y croyez pas ? », le relance-t-on. Stephen Curry répond non.

Ni une ni deux, un porte-parole de la NASA, toujours très vigilante sur son image et la valorisation de son histoire, a publié un communiqué à l'attention du joueur de 30 ans.

« Nous serions très heureux que M. Curry vienne visiter le laboratoire lunaire du Centre spatial Johnson à Houston, peut-être la prochaine fois que les Warriors viendront jouer contre les Rockets », a déclaré le porte-parole Allard Beutel.  

« Nous avons des centaines de kg de roches lunaires stockées ici, ainsi que le centre de contrôle des missions Apollo. Durant sa visite, il pourra voir de ses yeux ce que nous avons fait il y a 50 ans, ainsi que ce que nous faisons actuellement pour retourner et rester sur la Lune dans les prochaines années », a poursuivi le porte-parole de la NASA.

L'agence spatiale américaine a une page sur son site à l'attention de ceux qui ne croient pas les images représentant les 12 astronautes à avoir foulé le sol lunaire, de 1969 à 1972. Elle pointe que les équipements laissés par les Américains à la surface ont été pris en photo, en haute résolution, par les satellites en orbite de la Lune. L'argument le plus fort, selon la NASA, est que l'URSS, alors « ennemie », avait à l'époque félicité les États-Unis.

Stephen Curry a répondu sur Twitter à l'invitation avec un seul caractère : un émoji souriant avec des lunettes de soleil.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Les satellites commencent à rattraper leur retard informatique
Un hic pour la Nasa: toucher l'astéroïde Bennu va être plus dur que prévu
Le météore que personne n'a vu
Stephen Hawking n'est plus mais la connaissance des trous noirs progresse
La paix dans l'espace en débat sur fond de force spatiale américaine
Nouveaux problèmes et retards pour la prochaine grande fusée de la NASA
La NASA a pris des images inédites d'avions franchissant le mur du son
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Les requins, une famille plus menacée que prévu
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.