ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 21 Août 2019

PLANETE - Publié le 10/12/2018 à 18:51


Grande Barrière: les coraux ayant survécu au blanchissement sont plus résistants


AFP

Les coraux de la Grande Barrière australienne ayant survécu au blanchissement consécutif au réchauffement de la mer se sont montrés plus résistants à l'épisode de chaleur suivant, ont annoncé mardi des chercheurs, qui y voient un signe « positif » pour l'écosystème menacé.

Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1981, la Grande Barrière s'étend sur environ 2300 kilomètres le long de la côte nord-est de l'Australie et constitue le plus vaste ensemble corallien du monde. Elle a subi en 2016 et 2017 deux épisodes de blanchissement sans précédent de ses coraux.

De vastes étendues sont mortes ou ont été endommagées, en particulier les coraux de forme branchue, comme les tables.  

Le blanchissement est provoqué par la hausse de la température de l'eau, laquelle entraîne l'expulsion d'algues symbiotiques, qui donnent au corail sa couleur et ses nutriments.

Le professeur Terry Hugues, chercheur à l'Université James Cook, qui dirige depuis longtemps les travaux sur le blanchissement des coraux, a cependant publié une nouvelle étude dans le journal Nature Climate Change selon laquelle la réaction du récif a différé d'une année à l'autre.

« Nous avons été étonnés de constater un moindre blanchissement en 2017, car les températures étaient encore plus extrêmes que l'année précédente », a déclaré le professeur Hugues à l'AFP.

La partie septentrionale du récif, la plus gravement touchée en 2016, l'a « bien moins » été en 2017, alors que certaines parties des coraux ont été soumises aux mêmes niveaux de stress au cours des deux étés.

Dans le centre du récif, les niveaux de blanchissement ont été les mêmes durant ces deux années, alors même que l'exposition à la chaleur était plus grande en 2017, ont expliqué les chercheurs.

Dans la partie sud de la Grande Barrière, la moins touchée, les coraux qui avaient subi un léger blanchissement en 2016 sont restés indemnes l'année d'après.  

« Cela nous a surpris, car, si les coraux méridionaux s'étaient comportés de la même façon l'an 2 que l'an 1, nous aurions dû voir blanchir 20 à 30 % d'entre eux, ce qui n'a pas été le cas », a poursuivi le scientifique.

« On dirait donc que l'expérience de l'an 1 les a endurcis, qu'ils se sont acclimatés à des niveaux modérés d'exposition à la chaleur durant l'an 2 ... C'est le côté positif des choses ».

Il est trop tôt pour dire si l'écosystème subira début 2019 un nouvel épisode, alors que le Queensland a connu au printemps une vague de chaleur, a-t-il ajouté.  

Des études précédentes ont montré que des pans entiers des récifs coralliens de la planète risquent de mourir si les températures moyennes de surface dépassent de deux degrés Celsius les niveaux préindustriels.

Les coraux ne représentent que 0,2 % de la surface des océans, mais regroupent environ 30 % des espèces marines connues, en offrant un abri contre les prédateurs et en leur fournissant de la nourriture.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le short biomécanique, un grand pas vers le sprint du futur
Climat: les canicules seront plus longues, prévient une étude
Réunion de l’ONU sur le climat au Brésil en pleine polémique sur l’Amazonie
Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
Brésil : la déforestation multipliée par quatre en juillet sur un an
Au Mexique, le cactus pour produire du plastique ?
Juillet 2019, le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde
L'homme au défi de nourrir 10 milliards de personnes sans ravager la planète
Alimentation, préservation du climat... Quels usages des terres pour demain?
Arctique: 200 rennes retrouvés morts de faim, le changement climatique pointé du doigt
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Découverte d'une deuxième planète autour de l'étoile Beta Pictoris
Le short biomécanique, un grand pas vers le sprint du futur
42, une école française d'informatique qui bouscule les codes
Climat: les canicules seront plus longues, prévient une étude
Réunion de l’ONU sur le climat au Brésil en pleine polémique sur l’Amazonie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.059 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.