ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

PLANETE - Publié le 20/11/2018 à 11:28


Les chances de préserver le thon obèse s'amenuisent



La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA) n'est pas parvenue dimanche soir à un consensus pour des mesures renforcées de protection du thon obèse, victime de surpêche, faisant craindre qu'aucun accord ne soit trouvé avant la clôture lundi de sa 21e réunion extraordinaire.

Une cinquantaine d'États et l'Union européenne, des représentants du secteur de la pêche, d'ONG et des scientifiques sont réunis depuis le 12 novembre en Croatie, à Dubrovnik, pour discuter de la situation de ce thon tropical.

Début octobre, le comité scientifique de la CICTA dressait un bilan alarmiste : le thon obèse, apprécié en conserve comme en sashimi, est surexploité et l'espèce est dans le rouge.

Tout au long de la semaine, les parties prenantes ont examiné différentes propositions. Dimanche, le dernier texte en date proposait de « mettre en oeuvre un programme de rétablissement de 15 ans pour le thon obèse », jusqu'en 2033.

Cette proposition fixe un quota annuel de pêche de 62 500 tonnes pour 2019, 2020 et 2021. Actuellement, le quota est fixé à 65 000 tonnes, mais ne concerne que sept parties prenantes, dont l'UE et le Japon, les deux plus gros pêcheurs de thons obèses.

D'autres pays échappent au système des quotas. Résultat, le total des prises a frôlé les 80 000 tonnes en 2017.

Pour y remédier, le texte propose d'inclure les pays pêchant plus de 1575 tonnes par an de thon obèse dans le système des quotas.

Ce texte comprend des mesures pour limiter l'usage des DCP, des radeaux flottants servant d'appât pour les poissons avant de les prendre dans des filets. Ces dispositifs piègent un grand nombre de thons obèses juvéniles.

Dimanche soir, au terme d'une réunion de travail prolongée, aucun consensus ne s'est dégagé autour de ce texte.

« C'est fini », craignait Gualberto Rita, président de la fédération de pêche des Açores, s'inquiétant de l'absence d'un accord pour les petites communautés comme la sienne, très dépendante de la pêche du thon obèse.

« À la surprise générale, il n'y a pas eu d'accord », indiquait une autre source.  

Les chances de parvenir à un consensus global d'ici à lundi soir sont à présent très minces, voire nulles, estimaient plusieurs sources. La CICTA conserverait alors le quota de pêche actuel de 65 000 tonnes, estimait l'une d'elles.

Les consultations en coulisse se poursuivaient dans la soirée et « rien n'est décidé » concernant le quota total de pêche, affirmait une autre source.

« Ce serait extrêmement décevant » si la CICTA ne parvenait à un compromis global, a commenté Grantly Galland, de l'ONG Pew.

En 2007, la CICTA avait adopté des mesures drastiques concernant le thon rouge, alors surexploité, au terme de plusieurs années d'atermoiement, ce qui a permis de reconstituer les stocks.

Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
Les énergies renouvelables progressent en Europe
La Zambie veut abattre 2000 hippopotames, les ONG indignées
Une rare panthère noire photographiée en Afrique
Des bases américaines menacées par le changement climatique
Prédire la floraison des cerisiers, très sérieuse mission au Japon
Les insectes, un déclin mondial sans précédent
Le nord-est de l'Australie frappé par des pluies de moussons exceptionnelles
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
La Gaming Academy, une école pour e-sportifs à Lyon
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.044 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.