ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 26 Mai 2019

PLANETE - Publié le 17/11/2018 à 12:18


Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes



La deuxième ville sud-africaine du Cap, frappée en début d'année par une sécheresse historique, pourrait échapper, à l'avenir, à des pénuries d'eau si elle coupait des arbres non indigènes trop gourmands en eau, comme des pins, des acacias et des eucalyptus, selon une étude publiée vendredi.

Cette année, Le Cap (sud-ouest), destination très prisée des touristes, a évité de justesse le "jour zéro", où les robinets d'eau devaient être coupés.

Pendant des mois, les habitants ont été soumis à des mesures de rationnement drastique: au maximum 50 litres d'eau par jour et par personne, soit l'équivalent d'une douche de trois minutes.

Mais à la suite de bonnes pluies pendant l'hiver austral, le niveau des barrages du Cap est désormais de l'ordre de 70%. Les autorités jouent cependant la prudence, estimant très élevée la menace de sécheresses récurrentes dans la ville de 4 millions d'habitants.

L'une des solutions pour lutter contre ces épisodes passe par l'abattage des arbres non indigènes dans les bassins hydrographiques, selon un rapport de l'organisation Nature Conservancy publié vendredi.

"La désalinisation, le recyclage des eaux usées et l'utilisation des eaux souterraines coûtent environ dix fois plus cher par litre d'eau que si on coupait les arbres envahissants", estime Nature Conservancy.

Selon l'ONG, deux mois de réserves annuelles d'eau pourraient être sauvés grâce à un programme de 25 millions de dollars sur trente ans destiné à déraciner les arbres non indigènes dans sept bassins hydrographiques qui fournissent les trois-quarts de l'eau du Cap.

Selon Nature Conservancy, quelque 55,4 milliards de litres d'eau pourraient ainsi être préservés sur six ans.

"Pour sécuriser nos réserves d'eau sur le long terme, nous devons poursuivre une série de stratégies rentables, l'une d'entre elles est d'enlever, dans les zones hydrographiques, de la végétation qui réduise le ruissellement jusqu'aux barrages", a commenté le maire adjoint du Cap, Ian Neilson, cité dans le communiqué de Nature Conservancy.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
Avec le réchauffement, le plancton migre vers le nord
Une étude confirme que la chasse à l'ortolan accélère son déclin
Un gaz néfaste pour la couche d'ozone, pourtant interdit, repéré en Chine
Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites
Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues
L'exposition aux pesticides des fleurs pourrait accroître la tension artérielle des enfants
Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.102 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.