ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 17/11/2018 à 12:11


SpaceX autorisée à placer 12 000 satellites en orbite



La compagnie spatiale SpaceX a été autorisée par les autorités fédérales américaines à placer en orbite terrestre une constellation de 11 943 satellites destinés à fournir une connexion internet à très haut débit sur Terre dans les années 2020.

Par comparaison, depuis Spoutnik en 1957, un peu plus de 8000 objets ont été lancés dans l'espace par l'humanité, selon le Bureau des affaires spatiales de l'ONU. L'ONU en compte 4880 encore en orbite, mais selon le registre de l'armée américaine, moins de 2000 seraient encore actifs.

La constellation de SpaceX multiplierait donc de plusieurs fois, à elle seule, le nombre de satellites autour de la Terre, sans compter les projets concurrents d'autres sociétés, parmi lesquels OneWeb (900 satellites prévus).

Jeudi, la Commission fédérale des communications (FCC) a annoncé qu'elle avait autorisé le déploiement de 7518 satellites par SpaceX, qui s'ajoutent aux 4425 satellites déjà approuvés pour la même compagnie en mars dernier par la FCC.

Aucun de ces satellites n'a encore été lancé. SpaceX a six ans pour en placer la moitié en orbite, et neuf ans pour l'ensemble, selon les règles de la FCC.

SpaceX veut opérer la majorité de cette constellation en orbite très basse : entre 335 et 346 km d'altitude, soit en dessous de l'altitude de la Station spatiale internationale, qui est à environ 400 km.

L'intérêt d'une orbite aussi basse que celle demandée par SpaceX est que le temps de communication sera très court entre les satellites et l'utilisateur internet sur Terre, ce qui s'appelle la latence. Dans un tweet en mai, Elon Musk, le patron de SpaceX, a écrit que ce temps était de 25 millisecondes pour deux satellites tests lancés en février, soit suffisamment pour des jeux vidéo rapides, selon lui.

Mais cette basse altitude est difficile à maintenir, et les petits satellites ont généralement des durées de vie courtes, de quelques années.

La FCC a également autorisé d'autres sociétés à lancer plusieurs centaines de satellites : Kepler (140 satellites), Telesat (117 satellites), et LeoSat (78 satellites).

Mort du robot martien Opportunity 2004-2018
Le milliardaire Richard Branson prévoit son propre voyage spatial d'ici juillet
La sonde Hayabusa2 doit toucher le sol d'un astéroïde le 22 février
Le test de SpaceX pour le transport d'astronautes reporté
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
La Terre reçoit de plus en plus d'astéroïdes
Les anneaux de Saturne sont tout jeunes
Objectif Lune: l'Europe veut étudier la possibilité d'une mission avant 2025
L'astronaute Thomas Pesquet doit revoler "très bientôt
Face aux dangers de l'espace, l'ESA imagine des parades
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
La Gaming Academy, une école pour e-sportifs à Lyon
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.