ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 26 Mai 2019

PLANETE - Publié le 15/11/2018 à 11:04


Réchauffement climatique : moitié moins de neige dans les Pyrénées d'ici 2050



L'épaisseur de neige dans les Pyrénées pourrait diminuer de moitié et les températures maximales moyennes augmenter de 1,4 à 3,3 degrés d'ici à 2050, révèle lundi l'Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique (OPCC) dans son rapport sur le changement climatique.

"La Terre n'a jamais connu de changements climatiques aussi rapides que ceux d'aujourd'hui", expose le rapport qui a comparé les variations de températures avec celles connues durant les périodes de transitions glacières et l'Holocène (les 11.700 dernières années).

Depuis 1949, les températures moyennes annuelles ont ainsi augmenté de 0,2 degrés par décennie, soit une augmentation totale de 1,2 degrés, "générale sur tout le massif".

Selon plusieurs scénarii de projection réalisés dans le cadre du projet de recherche transfontalier ClimPy (entre la France, l'Espagne et Andorre), les températures maximales pourraient augmenter de 1 à 2,7 degrés à l'horizon 2030 et de 1,4 à 3,3 degrés à l'horizon 2050.

En fin de siècle, l'augmentation "oscillerait entre 4,3 et 7,1 degrés" pour le pire scénario, et "1,9 et 4,2 degrés dans le meilleur des cas.

Le rapport souligne aussi la baisse des volumes annuels de précipitations (-2,5% par décennie), accompagnée d'une "baisse significative de l'épaisseur moyenne de neige".

Ainsi, dans les Pyrénées centrales à une altitude de 1.800m, "l'épaisseur moyenne de la neige pourrait diminuer de moitié d'ici 2050 selon la référence actuelle" détaille l'OPCC, ajoutant que "la période de permanence de la neige au sol réduirait de plus d'un mois".

Ces multiples changements sans précédent "influent sur les espèces de montagne les plus sensibles": certains oiseaux "sont en train de voir leur état physiologique et leur abondance altérés", quand "des diminutions considérables de population" chez les amphibiens, groupe de vertébrés "parmi les plus vulnérables", ont été constatées.

A l'échelle globale, le rapport estime que "les espèces européennes se sont déplacées de 11m en moyenne par décennie vers les altitudes supérieures à cause du réchauffement planétaire".

Un réel problème du fait de "la propre limite physique des montagnes" et de "la perte de synchronie entre certaines espèces qui dépendent les unes des autres".

D'autres effets négatifs seraient à prévoir, comme la diminution du débit des cours d'eau qui, à terme, "peut affecter la capacité des centrales hydrauliques à produire de l'énergie".

Ou encore l'augmentation des risques naturels (inondations violentes, glissements de terrain, avalanches) ainsi que "la réduction de l'attrait touristique hivernal de certaines stations de ski situées dans les Pyrénées".

Ces derniers points pourraient cependant être contrebalancés par quelques évolutions positives, comme l'augmentation de la capacité de production d'énergie photovoltaïque (+10% au milieu du siècle) et un prolongement de la saison touristique estivale dans les Pyrénées.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
Avec le réchauffement, le plancton migre vers le nord
Une étude confirme que la chasse à l'ortolan accélère son déclin
Un gaz néfaste pour la couche d'ozone, pourtant interdit, repéré en Chine
Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites
Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues
L'exposition aux pesticides des fleurs pourrait accroître la tension artérielle des enfants
Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.048 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.