ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 21 Novembre 2018

CIEL&ESPACE - Publié le 07/11/2018 à 13:59


Volée de critiques contre deux astronomes évoquant une sonde extra-terrestre



Oumuamua, un bolide en forme de cigare repéré en 2017 pendant sa traversée du système solaire, pourrait peut-être, éventuellement, sous conditions... avoir été envoyé par des extraterrestres, ont suggéré deux chercheurs d'Harvard dans un article scientifique vivement critiqué.

Oumuamua a été repéré par le télescope Pan-STARRS1 à Hawaï, d'où son nom, qui signifie "messager" en hawaïen. Il mesure environ 400 mètres de longueur et 40 de largeur, et a été traqué par plusieurs télescopes, en sa qualité de premier objet détecté venant d'un autre système stellaire.

Après avoir été qualifié d'astéroïde, une équipe de l'Agence spatiale européenne a estimé en juin qu'il s'agissait plus probablement d'une comète (avec des glaces qui se transforment en gaz près du Soleil).

Un "scénario exotique", selon les propres mots des auteurs du nouvel article, serait que "Oumuamua pourrait être une sonde totalement opérationnelle envoyée volontairement près de la Terre par une civilisation extraterrestre", écrivent-ils dans un article qui sera publié le 12 novembre dans la revue Astrophysical Journal Letters. L'idée a rapidement enflammé Twitter et la communauté scientifique.

La raison justifiant cette hypothèse est que Oumuamua se déplace à une vitesse plus rapide qu'attendu. L'accélération excessive pourrait s'expliquer par la pression des radiations solaires, ou "voile solaire". Mais selon les deux chercheurs, d'Harvard, cela n'est possible que pour des corps célestes "qui ont une grande surface et sont très fins, ce qui n'existe pas dans la nature".

D'où le recours à une autre explication: c'est une sonde propulsée.

- On ne saura jamais -

Mais des scientifiques avaient rejeté cette théorie peu après la découverte. Aucun signal artificiel n'a été trouvé venant du corps.

"Comme beaucoup de chercheurs, j'aimerais beaucoup qu'il existe une preuve irréfutable de vie extraterrestre, mais ce n'est pas le cas", a dit à l'AFP mardi Alan Fitzsimmons, astronome à la Queens University, à Belfast.

"Il a déjà été démontré que les caractéristiques observées de l'objet sont cohérentes avec celles d'un corps similaire à une comète et éjectée d'un autre système stellaire", dit-il.

Il ajoute: "certains arguments de leur étude se fondent sur des chiffres qui contiennent beaucoup d'incertitude".

Katie Mack, astrophysicienne à l'Université North Carolina State, n'est pas non plus d'accord.

"Il faut bien comprendre que pour les scientifiques, l'idée la plus folle est toujours publiable, du moment qu'il existe une chance infime qu'elle ne soit pas fausse", a-t-elle écrit sur Twitter. "Même les auteurs n'y croient probablement pas eux-mêmes".

L'AFP a posé la question à l'un des deux auteurs.

"Je ne dirais pas que je +crois+ qu'il ait été envoyé par des extraterrestres", répond Shmuel Bialy, postdoctorant en astrophysique à Harvard. "Car je suis un scientifique, pas un croyant. Je me fonde sur des preuves afin de trouver des explications physiques possibles à des phénomènes observés".

L'autre auteur, Avi Loeb, chef du département d'astronomie d'Harvard, a expliqué à NBC que l'humanité pourrait ne jamais savoir, car Oumuamua s'éloigne de la Terre et ne reviendra pas.

"Il est impossible de deviner le but d'Oumuamua sans plus de données".

La NASA choisit le site d'atterrissage de son prochain véhicule martien
SpaceX autorisée à placer 12 000 satellites en orbite
Le verre fait d'explosions cosmiques, selon une étude
La météo retarde le décollage d'une fusée de la NASA devant ravitailler l'ISS
La NASA veut des astronautes sur Mars d'ici 25 ans
Une nouvelle industrie spatiale émerge: le dépannage en orbite
Comment conduire un robot sur Mars
Volée de critiques contre deux astronomes évoquant une sonde extra-terrestre
Une sonde de la NASA s'approche du Soleil
Décollage d'une fusée Soyouz embarquant un satellite météorologique​
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Jeux d'immersion: la course aux salles de réalité virtuelle est lancée
Asticots et vin de souriceaux: en Suède, un Musée de la nourriture dégoûtante
Comment les chats utilisent leur langue pour mouiller leur fourrure, selon des chercheurs
Les chances de préserver le thon obèse s'amenuisent
L'humanité face à un risque de catastrophes climatiques simultanées
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.028 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.