ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

INSOLITE - Publié le 07/11/2018 à 13:54


Des passagers d'un avion se rebiffent contre une cargaison trop malodorante



Une cargaison de durian, ces fruits asiatiques particulièrement malodorants, a provoqué l'immobilisation d'un appareil indonésien pendant une heure après une rébellion des passagers refusant de s'envoler en subissant sa puanteur.

Le durian est très prisé des gourmets du sud-est asiatique qui le considèrent comme le "roi des fruits" grâce à sa texture crémeuse et son goût similaire à certains fromages bleus, mais son odeur est comparée par ses détracteurs à celle des égouts, du vomi ou de chaussettes sales.

Il est interdit dans les lieux publics dans plusieurs pays d'Asie.

Les passagers du vol de Sriwijaya Air qui devait partir de Bengkulu sur l'île de Sumatra vers Jakarta lundi ont refusé d'embarquer, incommodés par l'odeur et inquiets du poids de la cargaison.

Le transporteur aérien a reconnu que les soutes de l'appareil étaient chargées de plus de deux tonnes du fruit malodorant, mais ont souligné que cette cargaison était sans danger et que l'odeur devait se dissiper une fois en vol.

"Le durian n'est pas considéré comme un produit dangereux dans les avions", a insisté Abdul Rahim, un responsable de la compagnie aérienne sur la chaîne Kompas TV mardi soir.

Il a mis la puanteur sur le compte de la chaleur inhabituelle et a souligné que le personnel avait pris des mesures, notamment en répandant de la poudre de café sur les fruits, pour tenter d'absorber l'odeur.

Finalement le transporteur aérien a débarqué la cargaison de durian et les passagers ont pu repartir une heure plus tard vers Jakarta.

L'aéroport de Bengkulu a indiqué que les procédures concernant le transport de durian seraient révisées pour éviter à l'avenir d'incommoder les passagers.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Cachez ce sein que je ne saurais voir: des sirènes rhabillées en Indonésie
Une prof contraint ses étudiants à rédiger la thèse de sa fille
Une tortue sacrée embaumée pour l'éternité au Vietnam
Un météore perce le ciel de Los Angeles ? Non, un coup de publicité
Un tapis bosnien confectionné avec 25 000 bouchons en plastique
2.000 couverts: pour ses 50 ans, Rungis régale la plus grande tablée du monde
Une petite ville américaine élit une chèvre comme nouveau maire
Bretagne: un renard tué par des poules dans un poulailler
Un plongeur miraculé avalé par une baleine
Un Tchèque tué par un lion qu'il élevait sans autorisation
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les graines héritent des souvenirs de leur mère
Bébés prématurés: le seuil de viabilité recule d'une semaine tous les 10 ans
Désormais rayées, fleuries ou chamarrées, les prothèses s'affichent
Alcool: près d'un quart des Français boivent trop
Le coût des maisons de retraite, un casse-tête pour les familles
 LES PLUS LUS 
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
A Hanoï, des galettes de vers frits, délices des soirées hivernales
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.039 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.