ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 07/11/2018 à 13:50


Décollage d'une fusée Soyouz embarquant un satellite météorologique​



Une fusée Soyouz qui a décollé mardi soir de Guyane a placé « avec succès » en orbite polaire Metop-C, un satellite météorologique pour Eumetsat, l'organisme européen responsable du développement des systèmes météo satellitaires, a annoncé Arianespace dans un communiqué. ​

La fusée a décollé, pour la 19e fois, de son pas de tir situé dans la commune de Sinnamary, au nord-ouest de Kourou, à 21 h 47 heure locale (19 h 47 HE), avec la mission de placer le satellite en orbite polaire un peu plus d'une heure après son départ. ​

Metop-C est le troisième et dernier satellite d'un programme consacré à la météorologie appliquée, selon Arianespace. ​

Metop-A et Metop-B, lancés respectivement en 2006 et 2012 par Starsem depuis Baïkonour au Kazakhstan, sont toujours opérationnels, précise la société qui commercialise les lancements. ​

Les satellites Metop permettent notamment d'effectuer des prévisions météorologiques de 12 heures à 10 jours à l'avance. ​

D'une masse totale au décollage d'un peu plus de quatre tonnes, Metop-C, conçu pour opérer cinq ans, doit être placé sur une orbite passant par les pôles à 811 kilomètres d'altitude, avec à son bord neuf instruments, dont le français IASI. ​

Celui-ci « mesure, outre la température et l'humidité de l'atmosphère, plus de 25 composants atmosphériques avec une très grande précision et il participe à la surveillance du climat », a indiqué le Centre national d'études spatiales. ​

Ce lancement est le huitième de l'année pour Arianespace en Guyane et le deuxième en 2018 avec le lanceur Soyouz depuis son pas de tir local de Sinnamary. ​

Le précédent lancement d'une fusée Soyouz, le 11 octobre dernier depuis Baïkonour, s'est soldé par un échec. ​

Le vol vers la Station spatiale internationale de Nick Hague et Alexeï Ovtchinine avait été interrompu deux minutes après le décollage, déclenchant l'éjection automatique de la capsule avec les deux hommes. ​

Selon les conclusions de la commission d'enquête, rendues publiques jeudi dernier, le dysfonctionnement qui a causé l'accident serait dû à une « déformation » d'un capteur lors de l'assemblage de la fusée à Baïkonour. ​

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La science française ira sur la Lune avec la Chine
Pas assez de combinaisons taille M: la NASA annule une sortie spatiale
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Les satellites commencent à rattraper leur retard informatique
Un hic pour la Nasa: toucher l'astéroïde Bennu va être plus dur que prévu
Le météore que personne n'a vu
Stephen Hawking n'est plus mais la connaissance des trous noirs progresse
La paix dans l'espace en débat sur fond de force spatiale américaine
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les graines héritent des souvenirs de leur mère
Bébés prématurés: le seuil de viabilité recule d'une semaine tous les 10 ans
Désormais rayées, fleuries ou chamarrées, les prothèses s'affichent
Alcool: près d'un quart des Français boivent trop
Le coût des maisons de retraite, un casse-tête pour les familles
 LES PLUS LUS 
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
A Hanoï, des galettes de vers frits, délices des soirées hivernales
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.036 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.