ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

SCIENCE - Publié le 03/11/2018 à 14:55


Les dinosaures ont transmis l'art de colorer les oeufs aux oiseaux



Tachetés ou mouchetés : des dinosaures pondaient des oeufs colorés pour mieux les dissimuler aux yeux des prédateurs, une technique de camouflage qu'ils ont transmis aux oiseaux, selon une étude parue mercredi dans la revue Nature.

À la base de cette découverte, l'analyse par spectroscopie de 18 échantillons de coquilles d'oeufs de dinosaures. Choisis pour représenter les principaux groupes de dinosaures, les fossiles étaient conservés dans des musées des États-Unis, de Taiwan et d'Allemagne.

Les chercheurs, d'Universités américaines et allemande, ont alors découvert des traces de pigments formant des motifs tachetés et mouchetés sur les oeufs de tous les Maniraptora, un groupe de petits dinosaures bipèdes auquel appartiennent les oiseaux.

En revanche, les oeufs des dinosaures les plus éloignés des oiseaux, les ornithischiens et les sauropodes auxquels appartiennent les Tricératops et des Diplodocus, ne comportaient aucune trace de pigment.

Selon les chercheurs, les oeufs de certains dinosaures auraient commencé à se colorer quand ces derniers ont arrêté d'enfouir leur couvée après la ponte.  

« Quand les dinosaures ont commencé à construire des nids à l'air libre, l'exposition des oeufs aux prédateurs a favorisé l'évolution de couleurs camouflantes », explique Jasmina Wiemann, paléontologue à Yale aux États-Unis et coauteur de l'étude dans un communiqué de l'Université.

Aujourd'hui, les oiseaux sont les seuls animaux à pondre des oeufs colorés. Une particularité qu'ils auraient, selon l'étude, hérité de leur ancêtres dinosaures et conservés jusqu'à nos jours.

« Pendant plus d'un siècle, on a considéré que les oeufs colorés étaient l'adage des oiseaux. Mais comme pour les plumes et la fourchette (l'os en forme de fourche situé dans la poitrine de l'oiseau), nous savons maintenant que la couleur des oeufs a évolué chez les dinosaures longtemps avant l'apparition des oiseaux », note Mark Norell du Muséum américain d'histoire naturelle.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les graines héritent des souvenirs de leur mère
Rare découverte d'une épave de navire viking en Norvège
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Le physicien Marcelo Gleiser: La science ne tue pas Dieu
Mathématiques: le prix Abel attribué à une femme pour la première fois
Des lycéens enfilent la blouse de chercheurs pour étudier les tiques
Comment ragoûts et yaourts néolithiques ont sans doute conduit au f et au v
La peau s'expose à Paris
Chez les chimpanzés, la diversité culturelle aussi est victime des humains
L'intelligence des arbres décryptée par les chercheurs
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les graines héritent des souvenirs de leur mère
Bébés prématurés: le seuil de viabilité recule d'une semaine tous les 10 ans
Désormais rayées, fleuries ou chamarrées, les prothèses s'affichent
Alcool: près d'un quart des Français boivent trop
Le coût des maisons de retraite, un casse-tête pour les familles
 LES PLUS LUS 
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
A Hanoï, des galettes de vers frits, délices des soirées hivernales
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.