ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

PLANETE - Publié le 31/10/2018 à 02:26


Pollution en Inde: les vendeurs de feux d'artifice fulminent à Delhi



Des vendeurs de feux d'artifice de la capitale indienne New Delhi en Inde ont fermé mardi leurs magasins pour protester contre un jugement n'autorisant que des « pétards propres » pour les festivités de Diwali, dans le but de limiter l'exécrable pollution de l'air.

Les Indiens font habituellement sauter des millions de feux d'artifice pour Diwali, la grande fête des lumières hindoue qui tombe cette année le 7 novembre, et cela aggrave encore la pollution qui afflige à cette période de l'année le nord de ce pays de 1,25 milliard d'habitants.

Des dizaines de commerçants ont dénoncé comme « fantaisiste » une récente décision de la Cour suprême de n'autoriser la vente dans l'agglomération de Delhi que de pétards « verts », censés polluer nettement moins que les pétards normaux.

Or, « des pétards verts, ça n'existe pas en Inde. Je suis dans ce métier depuis 35 ans et je n'en ai jamais entendu parler ni vu ce produit », a déclaré à l'AFP Rajesh Tyagi, un négociant de pétards. Dans la vieille ville, des commerçants étaient assis devant leurs boutiques fermées, normalement très fréquentées en cette période festive.

Selon un article du quotidien Hindustan Times, un prototype de feux d'artifice moins polluant est en cours de développement dans le pays et pourrait arriver sur le marché l'année prochaine.

En 2017, la Cour suprême avait complètement interdit les pétards pour Diwali dans la capitale, invoquant les mêmes raisons environnementales. Cette mesure n'avait pas toujours été suivie d'effet.

La plus haute instance judiciaire d'Inde a en outre restreint l'usage des pétards entre 20 h et 22 h dans tout le pays pour ce Diwali.

Toux grasse, yeux qui piquent, mal au coeur : comme chaque année, Delhi et ses 20 millions d'habitants suffoquent actuellement dans un brouillard de pollution.

Ce phénomène est dû à une conjonction de causes naturelles (poussière, baisse des températures, changement des vents...) et liées à l'activité humaine (brûlis agricoles, émissions industrielles et de véhicules, incinération de déchets...). L'exposition à long terme à la pollution fait courir de graves dangers pour la santé publique.

Cet épisode d'air vicié est amené à empirer au cours des dix prochains jours, selon les prévisions.

À midi (2 h 30 HE) mardi, l'ambassade américaine à New Delhi enregistrait une concentration de particules fines (PM2,5) de 410 microgrammes par mètre cube d'air. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 25 en moyenne journalière.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les requins, une famille plus menacée que prévu
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
Bretagne: sous la mer, un patrimoine englouti à découvrir et valoriser
Maîtrise des quantités et réduction des emballages: le vrac a le vent en poupe
Un poisson-lune géant échoué au sud de l'Australie
Equateur: l'eau des volcans se raréfie, source d'angoisse pour les indiens
Au Chili, un lac rayé de la carte par la sécheresse
Plus de 1100 dauphins échoués sur la côte atlantique française depuis janvier
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les graines héritent des souvenirs de leur mère
Bébés prématurés: le seuil de viabilité recule d'une semaine tous les 10 ans
Désormais rayées, fleuries ou chamarrées, les prothèses s'affichent
Alcool: près d'un quart des Français boivent trop
Le coût des maisons de retraite, un casse-tête pour les familles
 LES PLUS LUS 
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
A Hanoï, des galettes de vers frits, délices des soirées hivernales
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.064 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.