ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 29/10/2018 à 13:28


Le Japon lance un satellite d'observation des gaz à effet de serre



Le Japon a lancé lundi un nouveau satellite de collecte d'informations sur les gaz à effet de serre autour de la Terre, dont la concentration accrue est considérée comme responsable du réchauffement climatique.

La fusée japonaise H-2A, construite et exploitée par le groupe industriel Mitsubishi Heavy Industries (MHI), a décollé à 13H08 locales (04H08 GMT) de la base de Tanegashima (sud).

"Le lancement s'est déroulé comme prévu", a indiqué la Jaxa (Agence aérospatiale japonaise), après la mise en orbite du satellite autour du globe terrestre.

L'engin, baptisé Ibuki 2 ("souffle" en japonais), est spécialement équipé pour observer la présence des gaz à effet de serre et leur impact sur notre planète. Il doit prendre le relais d'Ibuki (premier du nom) qui avait été expédié dans l'espace en janvier 2009.

Ibuki 2 dispose de capteurs plus précis encore pour la mesure du dioxyde de carbone (CO2) et du méthane, ainsi que, et c'est nouveau, d'instruments pour quantifier les particules fines PM2.5.

Il peut sonder des dizaines de milliers de points autour du globe, un maillage d'une finesse bien supérieure à ce qu'il est possible de réaliser depuis un avion ou au sol, selon la Jaxa.

La fusée transportait aussi le satellite KhalifaSat, le premier entièrement fabriqué par les Emirats arabes unis, selon le Centre spatial Mohammed bin Rashid.

La mission de vendredi était la 40e du lanceur japonais H-2A.

Il s'agit de son 34e tir consécutif réussi depuis février 2005, date à laquelle les vols ont repris après une interruption de plus d'un an à la suite d'un échec retentissant de la H-2A N°6 en novembre 2003.

Initialement développé et géré par la Jaxa, le lanceur H-2A a surtout à son actif des opérations pour le compte de l'Etat japonais ou d'institutions publiques nippones.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La science française ira sur la Lune avec la Chine
Pas assez de combinaisons taille M: la NASA annule une sortie spatiale
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Une fusée Vega met sur orbite un satellite d’observation de la Terre pour l’Italie
Les satellites commencent à rattraper leur retard informatique
Un hic pour la Nasa: toucher l'astéroïde Bennu va être plus dur que prévu
Le météore que personne n'a vu
Stephen Hawking n'est plus mais la connaissance des trous noirs progresse
La paix dans l'espace en débat sur fond de force spatiale américaine
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les graines héritent des souvenirs de leur mère
Bébés prématurés: le seuil de viabilité recule d'une semaine tous les 10 ans
Désormais rayées, fleuries ou chamarrées, les prothèses s'affichent
Alcool: près d'un quart des Français boivent trop
Le coût des maisons de retraite, un casse-tête pour les familles
 LES PLUS LUS 
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
A Hanoï, des galettes de vers frits, délices des soirées hivernales
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.