ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mars 2019

SANTE - Publié le 20/10/2018 à 19:03


Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies


AFP

Placer une personne en position latérale de sécurité, réagir quand quelqu'un s'étouffe, appeler les urgences... A Valenciennes (Nord), des enfants sont formés dès trois ans aux gestes de premiers secours susceptibles de sauver des vies.

"Si ma mère, mon père ou ma sœur ont un problème, s'il y a une urgence chez moi, je sais quoi faire maintenant pour soigner ma famille", lance fièrement Liam, huit ans, qui participe à son quatrième cours donné par l'association "Les p'tits héros".

Celle-ci est née en Bretagne en 2015, à l'initiative d'un ancien pompier, Hichem Guendez, et compte désormais neuf antennes en France.

"L’objectif est de prévenir l'accident, mais aussi, s'il arrive, de faire en sorte que l'enfant puisse agir de son mieux" et rendre ainsi plus performant le premier maillon de la chaîne de secours, résume M. Guendez.

"C’est rassurant de savoir que son enfant saura agir en cas de problème, ne serait-ce qu’appeler les secours", juge Valérie Pinto, 44 ans, mère d'un des élèves.

Cette semaine, à Valenciennes, huit enfants de six à huit ans apprennent ainsi à réagir face à une personne qui s'est coupée.

Louane, sept ans, passe à la pratique : elle écarte l'objet tranchant, compresse la blessure, allonge la victime et appelle les secours. "J'appuie, j'allonge, j'alerte", répète la fillette. Puis, les enfants enchaînent pendant 1H30 scénarios et mises en pratique.

- 'Reconnaître les situations anormales' -

"Ils comprennent qu’ils peuvent aider les gens malgré leur jeune âge et leurs petits bras", affirme Yannick Smigetzki, formateur aux premiers secours et président de l'association locale.

"A quoi voit-on qu'une personne s’étouffe ?" poursuit-il. "Elle fait une tête bizarre et met sa main sur sa gorge !", lui rétorque Rose, six ans.

Alors, "si cela arrive, on met une main sur la poitrine de la personne et, avec l'autre main, on tape dans le dos", poursuit le formateur en mimant le geste.

En six séances, les enfants de trois à 10 ans apprennent ainsi, entre autres, à reconnaître une situation anormale, à effectuer une protection de la zone d'intervention, à passer un message d'alerte ou encore à prendre en charge une personne blessée.

Les secours sont bien formés pour "guider les personnes par téléphone, mais ça prend du temps, et le temps, dans une intervention de premiers secours, est un élément essentiel", explique le formateur.

Après ces cours, "les enfants sont capables d’intervenir sur les situations étudiées en fonction de leur âge", ajoute-t-il.

Ainsi, les enfants de trois ans "n’apprennent pas de gestes de secours mais à reconnaître les situations inhabituelles et a appelé les secours, tout un défi à leur âge, mais ils en sont capables".

A l'issue de la formation, les enfants obtiennent une "attestation d'apprentissage des gestes qui peuvent sauver", que l'association tente de faire reconnaître par l’État.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Bébés prématurés: le seuil de viabilité recule d'une semaine tous les 10 ans
Désormais rayées, fleuries ou chamarrées, les prothèses s'affichent
Alcool: près d'un quart des Français boivent trop
Le coût des maisons de retraite, un casse-tête pour les familles
Préparer l'arrivée massive des baby boomers dans le grand âge
Mieux manger, faire plus de sport: l'ordonnance santé du gouvernement
Yémen: près de 110.000 cas présumés de choléra depuis janvier
Tennis elbow : des médecins japonais suggèrent une nouvelle piste de traitement
Enfants et lait cru : à quel âge ne plus en faire tout un fromage?
Cannabis médical : les préférences de consommation diffèrent chez les personnes atteintes de cancer
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les graines héritent des souvenirs de leur mère
Bébés prématurés: le seuil de viabilité recule d'une semaine tous les 10 ans
Désormais rayées, fleuries ou chamarrées, les prothèses s'affichent
Alcool: près d'un quart des Français boivent trop
Le coût des maisons de retraite, un casse-tête pour les familles
 LES PLUS LUS 
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
A Hanoï, des galettes de vers frits, délices des soirées hivernales
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.