ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 10 Décembre 2019

- Publié le 10/10/2018 à 13:10


L'humain capable de reconnaître 5000 visages



Familles, amis, inconnus croisés dans les transports, personnalités qui passent dans les infos en continu : les humains reconnaissent un nombre impressionnant de 5000 visages en moyenne, selon une première étude sur le sujet.

Au cours de la majeure partie de l'Histoire, les humains ont vécu par petits groupes d'une centaine d'individus, un schéma qui a radicalement changé au cours des derniers siècles.

L'étude réalisée par des scientifiques de l'Université britannique de York montre que nos capacités de reconnaissance faciale nous permettent de traiter quotidiennement des milliers de visages aperçus dans des lieux très fréquentés, sur nos téléphones intelligents et les écrans de télévision.

« Dans la vie de tous les jours, nous avons l'habitude d'identifier des amis, des collègues et des célébrités, ainsi que de nombreuses autres personnes », a déclaré Rob Jenkins, du département de psychologie de York, à l'AFP.

« Mais, personne n'a établi le nombre de visages que les gens connaissent réellement. »

Pour l'étude, publiée dans le journal Proceedings de la Royal Society B, M. Jenkins et son équipe ont demandé aux participants de noter autant de visages dont ils se souvenaient dans leur vie personnelle.

Les volontaires ont ensuite été invités à faire de même avec des personnes qu'ils ont reconnues sans les connaître personnellement.

On leur a également montré des milliers d'images de personnages célèbres - deux photos de chacun pour des raisons de cohérence - en leur demandant lesquels ils avaient reconnus.

Chacun des participants testés pouvait se rappeler un nombre de visages dans une fourchette allant de 1000 à 10 000.

« Nous avons constaté que les gens connaissent environ 5000 visages en moyenne », a dit Rob Jenkins.

Pour les chercheurs, ce chiffre - la toute première base de « vocabulaire facial » humain - pourrait aider au développement de logiciels de reconnaissance faciale de plus en plus utilisés dans les aéroports et les enquêtes criminelles.

Il pourrait également aider les scientifiques à mieux comprendre les cas d'identification erronée.

« Les visages inconnus sont souvent mal identifiés. Les visages familiers sont identifiés de manière très fiable, mais nous ne savons pas exactement comment », selon M. Jenkins.

L'équipe, qui s'est concentrée sur le nombre de visages que les humains connaissent réellement, estime qu'il serait peut-être possible pour certaines personnes de continuer à apprendre à reconnaître un nombre illimité de visages, avec suffisamment de pratique.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Trois millions de dollars pour les auteurs de la première image d’un trou noir
La chimiothérapie par aérosol, source d'espoir pour les malades du cancer
Les entrailles de la Terre grouillent de vie intraterrestre
Vivre dans un quartier avec beaucoup de végétation permet de prévenir les risques de maladies cardiovasculaires
Climat: des scientifiques appellent à freiner l'essor démographique
L'humain capable de reconnaître 5000 visages
Vietnam: saisie de huit tonnes d'ivoire et d'écailles de pangolin
Le cadavre d'un rorqual d'une dizaine de mètres échoué à Porquerolles
Le cancer en progression «alarmante» dans le monde
Cryptomonnaies: Google interdit les applications de minage sous Android
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.075 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.