ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 26 Mai 2019

PLANETE - Publié le 09/10/2018 à 11:46


William Nordhaus, un Nobel pionnier de l'économie du réchauffement climatique



William Dawbney Nordhaus, co-lauréat du prix Nobel d'économie avec son compatriote Paul Romer, est un professeur d'économie américain, pionnier dans l'évaluation de l'impact du réchauffement climatique.

Cet économiste de 77 ans a passé toute sa carrière à la prestigieuse université de Yale (Connecticut). MM. Nordhaus et Romer n'ont pas travaillé ensemble, mais l'Académie royale des sciences a jugé que ces deux économistes avaient érigé de précieux modèles économiques pour étudier des phénomènes mondiaux.

"Je suis honoré de recevoir le prix Nobel d'économie pour mes travaux sur l'économie de l'environnement. Mais plus encore, je suis reconnaissant envers le milieu intellectuel de Yale qui m'a enseigné en tant qu'étudiant, m'a nourri en tant qu'enseignant et m'a permis de consacrer ma vie à l'un des problèmes majeurs qui émerge pour l'humanité", a-t-il déclaré lundi.

Ce diplômé de Yale et du Massachusetts Institute of Technology a rapidement concentré ses recherches sur la croissance économique et les ressources naturelles, l'économie du changement climatique et les contraintes sur ces ressources.

Dans les années 1970, alors que l'opinion publique commençait à être sensible aux dangers de la pollution, M. Nordhaus a développé des approches économiques du réchauffement climatique.

Il est l'auteur d'une vingtaine de livres et, outre sa chaire d'économie, il est aussi professeur à l'école d'études environnementales et forestières de Yale.

En 1972, avec James Tobin --connu pour avoir prôné une taxe sur les transactions financières--, William Nordhaus publie "Is growth obsolete?"("La croissance est-elle obsolète?"). Il se fait ensuite l'avocat d'une taxation des émissions de carbone, qu'il voit comme le meilleur moyen de limiter ces émissions.

Il est aussi chargé en 2009 de la 19e édition du classique ouvrage de théories économiques "Economics", avec Paul Samuelson.

Son ouvrage le plus récent, "Le casino du climat: risques, incertitudes et économies pour un monde qui se réchauffe", a été publié en 2003.

Toujours attentif aux tendances économiques actuelles, M. Nordhaus s'était par ailleurs intéressé en 2002 au coût de la guerre contre l'Irak, suscitant une polémique en prédisant qu'il approcherait les 2.000 milliards de dollars, ce qui a été le cas.

Il a également été membre du conseil d'administration de l'antenne régionale de Richmond de la Banque centrale américaine (Fed) en 2014 et 2015.

Récemment, ce professeur d'économie a dénoncé les arguments "fallacieux" de l'administration Trump sur le commerce.

Né le 31 mai 1941 à Albuquerque (Nouveau-Mexique), il vit à New Haven (Connecticut) avec son épouse, une professeure en action sociale de Yale.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
Avec le réchauffement, le plancton migre vers le nord
Une étude confirme que la chasse à l'ortolan accélère son déclin
Un gaz néfaste pour la couche d'ozone, pourtant interdit, repéré en Chine
Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites
Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues
L'exposition aux pesticides des fleurs pourrait accroître la tension artérielle des enfants
Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.041 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.