ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 26 Mai 2019

PLANETE - Publié le 05/10/2018 à 10:04


Le coût climatique des éoliennes n'est pas négligeable, conclut une étude



Les éoliennes permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre en remplaçant les énergies fossiles, mais elles contribuent au réchauffement à la surface de la Terre, à cause de la façon dont les turbines redistribuent les masses d'air chaud et humide dans l'atmosphère.

Deux chercheurs d'Harvard ont calculé qu'alimenter l'ensemble des Etats-Unis en électricité d'origine éolienne conduirait à réchauffer la température au sol de 0,54 degré dans la partie du pays qui serait recouverte d'éoliennes, et de 0,24 degré sur l'ensemble continental des Etats-Unis, selon une étude publiée jeudi dans la revue scientifique Joule.

"L'éolien bat le charbon sur toute les mesures environnementales, mais cela ne veut pas dire que ses impacts sont négligeables", dit le coauteur, David Keith, professeur d'ingénierie à Harvard.

Par comparaison, la température moyenne sur le globe a augmenté d'environ un degré depuis la fin du XIXe siècle, et l'accord de Paris appelle les nations à limiter la hausse de 1,5 à 2 degrés pour éviter des conséquences environnementales catastrophiques.

Cette étude ne fait toutefois pas de calcul concernant l'ensemble de la planète.

De précédents travaux avaient déjà étudié l'impact des éoliennes sur la température et le climat. Une étude récente, publiée dans la revue Science, avait estimé que couvrir une partie du Sahara avec des éoliennes aurait un effet local sur la température, sur les précipitations et donc, in fine, sur la végétation locale.

Les auteurs de cette nouvelle étude estiment en outre que l'impact des centrales solaires serait dix fois inférieur à celui des éoliennes, pour une génération d'électricité équivalente.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
Avec le réchauffement, le plancton migre vers le nord
Une étude confirme que la chasse à l'ortolan accélère son déclin
Un gaz néfaste pour la couche d'ozone, pourtant interdit, repéré en Chine
Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites
Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues
L'exposition aux pesticides des fleurs pourrait accroître la tension artérielle des enfants
Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.122 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.