ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 20 Novembre 2019

SANTE - Publié le 14/09/2018 à 22:14


Évaluation de l'homéopathie: la Haute autorité de santé peaufine sa méthode



La Haute autorité de Santé (HAS), saisie fin août par le ministère de la Santé pour évaluer l'efficacité de l'homéopathie et le bien-fondé de son remboursement, travaille actuellement sur la méthode à suivre, a déclaré vendredi à l'AFP sa présidente.

"Nous travaillons sur la méthode. Nous nous baserons sur les données de la science, des avis de spécialistes et de patients", a indiqué Dominique Le Guludec en marge d'un congrès sur la médecine du futur, PharmaCité, organisé à Paris par la fédération des entreprises du médicament (Leem).

L'homéopathie, "très peu d'agences en Europe l'ont évaluée. Les Anglais l'ont évaluée, et ils l'ont déremboursée" a-t-elle souligné.

L'avis de la HAS sur l'homéopathie, attendu par le ministère de la Santé d'ici fin février, risque-t-il d'être orienté, dans un sens ou dans l'autre ? "Nous sommes indépendants, et j'y tiens", a assuré Mme Le Guludec.

S'agissant du chantier plus vaste de la réforme générale de l'évaluation des médicaments en France, un projet relancé par le gouvernement en juillet, Mme Le Guludec a précisé que les conclusions des différents groupes de travail seront rendues "en avril".

"Les médicaments innovants qui arrivent sont souvent très efficaces pour un petit groupe de patients, et pas pour les autres. Or notre approche est globale, donc cela nécessite des évolutions de nos pratiques, qui vont se faire", a-t-elle déclaré lors d'une table ronde au congrès.

Les apports d'un médicament innovant sur la qualité de vie des patients, ainsi que sa capacité à générer des économies sur d'autres dépenses (par exemple en termes de coûts d'hospitalisation évités), devraient aussi être mieux pris en compte, a-t-elle ajouté.

Cependant "les innovations qui arrivent sont très complexes et n'ont jamais été aussi incertaines au moment où elles arrivent à l'évaluation", en raison de données souvent "très précoces", a-t-elle relevé.

C'est pourquoi "il ne faut rien céder sur les enjeux de sécurité, d'efficacité, d'éthique, de soutenabilité (financière, NDLR) et d'accès aux patients" de ces traitements, a-t-elle insisté, plaidant sur des remboursements réversibles, en fonction des données de suivi.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Une nouvelle souche rare du VIH enregistrée
La pneumonie tue un enfant toutes les 39 secondes
Un régime riche en fibres et en yaourt pourrait protéger du cancer du poumon
Les enfants japonais champions de la santé grâce au déjeuner scolaire
Le raw foodisme de Médor et Tigrou n'est pas sans risque
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
Les défenseurs du vapotage sur des charbons ardents
Les foetus seraient plus attirés par la musique classique que par le rock
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Les ossements de 14 mammouths découverts au Mexique
600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
 LES PLUS LUS 
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Le monstre du Loch Ness: et s'il y avait anguille sous roche?
Antarctique: expédition écologique et éducative pour évaluer la pollution
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Pérou: explosions et nuées de cendres depuis le volcan Ubinas
Découverte d'une marche funèbre vieille de 550 millions d'années
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Trois millions de dollars pour les auteurs de la première image d’un trou noir
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.074 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.