ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 26 Mai 2019

PLANETE - Publié le 06/09/2018 à 20:49


Le plus gros fonds souverain au monde exhorte à la protection des océans



Les entreprises devraient en faire plus pour protéger les océans, notamment contre la pollution par des déchets plastiques, estime le plus gros fonds souverain au monde, celui de la Norvège, dans un document publié mercredi.

"L'océan est un élément vital de la biosphère et un élément important pour l'économie mondiale", a souligné Yngve Slyngstad, le patron du fonds qui pèse 8.660 milliards de couronnes (890 milliards d'euros).

"Nous attendons des entreprises qu'elles gèrent les défis et opportunités liés à une utilisation durable des océans", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Poids lourd de la finance mondiale, le fonds a publié un document dans lequel il énonce ses attentes dans ce domaine à l'égard des quelque 9.000 entreprises dans lesquelles il est investi.

Il les enjoint notamment d'intégrer cette thématique dans leur stratégie, appelant par exemple les producteurs de plastique à envisager une transition vers une "économie circulaire" économe en matières premières et les armements de pêche à intégrer des projections sur les stocks futurs.

Ces attentes s'adressent aux entreprises actives en mer (transport maritime, pêche, aquaculture) mais aussi à celles basées à terre et qui peuvent avoir un effet sur les océans (distribution, industrie plastique, agriculture), précise le fonds.

Celui-ci a déjà dans le passé fait connaître ses exigences dans d'autres domaines, tels que la gestion de l'eau, la lutte anti-corruption, les droits de l'Homme ou encore la transparence fiscale, jugeant que de mauvaises pratiques en la matière pouvaient nuire à la rentabilité des entreprises.

Jeudi, le fonds a également publié un document dans lequel il examine sa contribution aux objectifs de développement durable de l'ONU.

"Notre contribution la plus importante est de renforcer la gouvernance, d'améliorer les performances et de promouvoir des pratiques d'affaires compatibles avec le développement durable", a affirmé M. Slyngstad.

À côté de ses exigences vertueuses dictées par des considérations purement financières, le fonds obéit à un ensemble de règles éthiques qui lui interdisent notamment d'investir dans les sociétés coupables de violations graves des droits de l'Homme, celles qui fabriquent des armes nucléaires ou "particulièrement inhumaines", ou dans les secteurs du charbon et du tabac.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
Avec le réchauffement, le plancton migre vers le nord
Une étude confirme que la chasse à l'ortolan accélère son déclin
Un gaz néfaste pour la couche d'ozone, pourtant interdit, repéré en Chine
Le Botswana lève l'interdiction de chasser l'éléphant
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites
Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues
L'exposition aux pesticides des fleurs pourrait accroître la tension artérielle des enfants
Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.070 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.