ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Octobre 2018

SANTE - Publié le 16/08/2018 à 00:18


La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe



Les taux de mortalité par accident vasculaire cérébral (AVC) diminuent globalement en Europe, mais cette réduction à tendance à s'essouffler dans certains pays, notamment à l'Ouest, selon une étude publié mercredi.

L'étude parue dans l'European Heart Journal (EHJ) évalue les tendances pour trois types de maladies cérébrovasculaires en Europe entre 1980 et 2016.

Il s'agit essentiellement de l'AVC quand le sang n'arrive plus à irriguer le cerveau, parce qu'une artère est bouchée (AVC ischémique, le plus courant) soit parce qu'il y a une hémorragie (AVC hémorragique). Est aussi prise en compte, une forme beaucoup moins fréquente, l'hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA), communément appelée hémorragie méningée, dans laquelle un saignement se produit entre le cerveau et la membrane qui l'entoure.

Les chercheurs, dirigés par le Dr Nick Townsend, professeur agrégé d'épidémiologie en santé publique à l'Université de Bath (Royaume-Uni), ont constaté dans la période la plus récente sur l'ensemble de la région européenne de l'OMS, des baisses significatives des taux de mortalité des trois types de maladies cérébrovasculaires dans 33 pays (65%) chez les hommes et les femmes.

Cependant, des augmentations étaient relevées dans trois pays pour les hommes (Azerbaïdjan, Géorgie et Tadjikistan) et dans deux pour les femmes (Azerbaïdjan et Ouzbékistan).

Les chercheurs ont également relevé des tendances plus récentes de réductions de mortalité moins prononcées dans sept pays pour les hommes (Autriche, Danemark, France, Allemagne, Grèce, République tchèque et Hongrie) et dans six pays pour les femmes (Autriche, Belgique, France, Allemagne, Irlande et Suisse).

Pour les deux sexes, plus d’un tiers des pays considérés affichent soit un ralentissement de la baisse des taux de mortalité, soit aucune diminution ou encore une augmentation de la mortalité.

Les taux de mortalités, tenant compte de la taille de la population et de sa répartition par âges, de l'AVC sont beaucoup plus faibles en Europe occidentale que dans le reste du continent.

Chez les hommes, les taux de mortalité en Europe occidentale vont de 49 pour 100.000 habitants en France à 131 pour 100.000 à Saint-Marin.

En Europe centrale, les taux de mortalité masculine variaient de 110 pour 100.000 en République tchèque à 391 pour 100.000 en Bulgarie.

En Europe orientale, les taux de mortalité masculine variaient de 82 en Estonie à 331 en Russie pour 100.000 habitants. En Asie centrale, ils atteignent 345/100.000 habitants en Azerbaïdjan.

Au Royaume-Uni, le taux de mortalité était respectivement de 68 et de 65/100.000 chez les hommes et les femmes.

Les chercheurs pointent une évolution peu favorable des taux de mortalité par hémorragie méningée, qui baissent moins ou pas, voire augmentent, chez les femmes dans 25 pays.

Les données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) utilisées n'étaient pas disponibles pour tous les pays.

Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Une très rare maladie infantile paralysante inquiète les autorités aux Etats-Unis
La lumière bleue de nos écrans, nouvelle cible de la cosmétique
Handicap: le nombre de bénéficiaires de l'AAH a doublé depuis 1990
Plus de 600.000 décès en France en 2017, nouveau record depuis l'après-guerre
La dépression a progressé en France ces dernières années
À l'ombre des vignes de Niagara, le cannabis a remplacé les orchidées
Le cannabis, nouvel eldorado des géants de l'alcool?
Mieux vaut pousser tôt au premier accouchement, conclut une expérience américaine
Près d'un Français sur trois a renoncé à des soins ces derniers mois
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La mission européenne BepiColombo en route vers la planète Mercure
Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Iter: des dizaines d'années et des milliards d'euros pour un chantier titanesque
Dans les mers australes, des albatros espions sur la trace de pêches illégales
Une solution pour exploiter les données génétiques sans violer la vie privée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.053 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.