ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 14 Décembre 2018

PLANETE - Publié le 17/07/2018 à 18:13


Indonésie: une foule en colère massacre près de 300 crocodiles



Une foule en colère a massacré près de 300 crocodiles dans une ferme d'élevage à Sorong, en Papouasie indonésienne, après qu'un homme a été tué par l'un des reptiles, ont indiqué lundi les autorités locales.

Ce déchaînement de violences singulier s'est produit samedi, après l'enterrement de la victime. L'homme avait pénétré accidentellement dans l'enceinte des crocodiles pour chercher de l'herbe pour ses vaches, ont précisé les autorités et agents de protection des animaux.

Cet habitant âgé de 48 ans a été mordu à une jambe avant d'être mortellement frappé par un violent coup de queue de l'un des crocodiles, une espèce protégée en Indonésie, selon les mêmes sources.

Des membres de la famille du défunt et d'autres habitants de ce quartier de Sorong, ville portuaire d'un peu plus de 200.000 habitants (est), sont ensuite allés voir la police pour se plaindre de la présence de cette ferme trop proche selon eux d'une zone résidentielle. Il leur a été dit que le propriétaire des lieux était d'accord pour dédommager la famille de la victime.

"Nous sommes parvenus à un accord avec la famille de la victime et avons adressé nos condoléances", a déclaré le directeur de l'agence locale de protection des animaux, Bassar Manulang.

Mais plusieurs centaines d'habitants du quartier, en colère, ont ensuite fait irruption dans la ferme armés de couteaux, machettes et pelles. Ils ont abattu 292 crocodiles, pour l'essentiel des bébés crocodiles mais aussi des adultes mesurant deux mètres de long, soit presque la totalité des reptiles qui s'y trouvaient, selon les autorités.

Des policiers et membres de l'agence de protection des animaux ont tenté d'intervenir mais ils étaient trop peu nombreux pour empêcher le massacre.

Une enquête a été ouverte.

"Pour le moment, nous continuons d'interroger des témoins", a déclaré un responsable de la police de Sorong, Dewa Made Sidan Sutrahna.

Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
Les Chinois sèment la zizanie chez les pêcheurs de Madagascar
Biocontrôle: la guerre des insectes aura bien lieu
Des Amérindiens dénoncent des projets de forage en Alaska
Moins de caribous, davantage d'algues rouges dans un Arctique plus chaud en 2018
Au Népal, la bombe à retardement des lacs glaciaires
Au Chili, le risque d'une hétacombe plane sur les forêts de pins millénaires
En 2 siècles, l'humanité va annuler 3 millions d'années de refroidissement du climat
Le poulet, symbole des répercussions de l'humain sur la nature
A Maurice, tout est bon dans la canne à sucre, même l'électricité
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La résilience provient d'anomalies dans le cerveau
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
Les bactéries intestinales, piste de recherche pour traiter le diabète
Virgin Galactic prépare un nouveau vol d'essai, plus près de la frontière de l'espace
Au Bangladesh, le combat d'un homme pour sauver les arbres un par un
 LES PLUS LUS 
Confirmation de présence de glace à la surface de la Lune
La momification, un procédé plus ancien qu'on ne le pensait
Un satellite européen inédit d'étude des vents mis sur orbite
Avec le Brexit, risque d'une pénurie de sperme au Royaume-Uni
Comment la fièvre jaune s'est propagée au Brésil
Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie
Inondations en Inde : alerte aux serpents avec la baisse des eaux
Un reste fossilisé d'enfant prouve l'accouplement entre deux espèces humaines
Un examen ophtalmologique expérimental pourrait détecter Alzheimer
Pas de niveau minimum d'alcool qui soit sans danger pour la santé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.050 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.