ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 21 Novembre 2018

PLANETE - Publié le 10/07/2018 à 20:21


A Londres, les rivières enterrées pourraient chauffer la ville



Les rivières enterrées de Londres pourraient être exploitées pour chauffer la capitale britannique, dont le palais de Buckingham, contribuant ainsi à lutte au changement climatique, estime l'association de protection de l'environnement "10:10"

Il y a plusieurs siècles, ces rivières, au nombre d'une vingtaine, fournissaient aux Londoniens de l'eau pour cuisiner et boire, et leur permettaient de se déplacer. Mais elle ont progressivement été recouvertes, en partie parce que les habitants y jetaient leurs eaux usées.

"Grâce à la magie des pompes thermiques, les rivières perdues de Londres pourraient fournir à bas coût du chauffage et de la climatisation aux bâtiments en surface, avec une faible consommation de carbone", affirme 10:10, qui a présenté son projet lundi soir à Thames Water, entreprise en charge de l'eau potable et des eaux usées de Londres, et à l'Autorité du Grand Londres.

Selon 10:10 et le consultant en énergie Scene, le palais de Buckingham, qui a déjà entrepris des travaux pour réduire ses émissions de carbone de 40%, pourrait exploiter la rivière Tyburn, qui court du quartier de Hampstead, sur les hauteurs du nord-ouest de Londres, jusqu'à Green Park, près du palais.

"Nous allons écrire une lettre ouverte à la reine pour demander à la famille royale d'examiner la possibilité de répondre à une partie de la demande de chauffage du palais de Buckingham avec la rivières Tyburn", a déclaré à l'AFP Leo Murray, directeur de la stratégie de 10:10.

Au nord de Londres, le collège d'Acland Burghley, qui émet 100 tonnes de CO2 par an, pourrait, lui, profiter d'un affluent de la rivière Fleet qui coule à proximité pour fournir du chauffage à ses 1.000 étudiants, cite-t-il encore en exemple.

"Les rivières perdues londoniennes ont un énorme potentiel pour fournir du chauffage propre, efficace et fiable pour la ville - contribuant à la lutte contre le changement climatique et la pollution de l'air", explique l'association, qui rappelle que Londres a pour objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Les chances de préserver le thon obèse s'amenuisent
L'humanité face à un risque de catastrophes climatiques simultanées
Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
Une carte postale géante de 125 000 messages pour le climat
Nouvelle norme pour l'huile de palme durable
Réchauffement climatique : moitié moins de neige dans les Pyrénées d'ici 2050
Gironde: une piste cyclable photoluminescente inaugurée à Pessac
L'Espagne veut interdire la vente de véhicules essence et diesel dès 2040
Rien ne se perd: en Afrique du Sud, de l'urine peut faire des briques
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Jeux d'immersion: la course aux salles de réalité virtuelle est lancée
Asticots et vin de souriceaux: en Suède, un Musée de la nourriture dégoûtante
Comment les chats utilisent leur langue pour mouiller leur fourrure, selon des chercheurs
Les chances de préserver le thon obèse s'amenuisent
L'humanité face à un risque de catastrophes climatiques simultanées
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.026 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.