ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 25 Mars 2019

PLANETE - Publié le 10/07/2018 à 20:21


A Londres, les rivières enterrées pourraient chauffer la ville



Les rivières enterrées de Londres pourraient être exploitées pour chauffer la capitale britannique, dont le palais de Buckingham, contribuant ainsi à lutte au changement climatique, estime l'association de protection de l'environnement "10:10"

Il y a plusieurs siècles, ces rivières, au nombre d'une vingtaine, fournissaient aux Londoniens de l'eau pour cuisiner et boire, et leur permettaient de se déplacer. Mais elle ont progressivement été recouvertes, en partie parce que les habitants y jetaient leurs eaux usées.

"Grâce à la magie des pompes thermiques, les rivières perdues de Londres pourraient fournir à bas coût du chauffage et de la climatisation aux bâtiments en surface, avec une faible consommation de carbone", affirme 10:10, qui a présenté son projet lundi soir à Thames Water, entreprise en charge de l'eau potable et des eaux usées de Londres, et à l'Autorité du Grand Londres.

Selon 10:10 et le consultant en énergie Scene, le palais de Buckingham, qui a déjà entrepris des travaux pour réduire ses émissions de carbone de 40%, pourrait exploiter la rivière Tyburn, qui court du quartier de Hampstead, sur les hauteurs du nord-ouest de Londres, jusqu'à Green Park, près du palais.

"Nous allons écrire une lettre ouverte à la reine pour demander à la famille royale d'examiner la possibilité de répondre à une partie de la demande de chauffage du palais de Buckingham avec la rivières Tyburn", a déclaré à l'AFP Leo Murray, directeur de la stratégie de 10:10.

Au nord de Londres, le collège d'Acland Burghley, qui émet 100 tonnes de CO2 par an, pourrait, lui, profiter d'un affluent de la rivière Fleet qui coule à proximité pour fournir du chauffage à ses 1.000 étudiants, cite-t-il encore en exemple.

"Les rivières perdues londoniennes ont un énorme potentiel pour fournir du chauffage propre, efficace et fiable pour la ville - contribuant à la lutte contre le changement climatique et la pollution de l'air", explique l'association, qui rappelle que Londres a pour objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les requins, une famille plus menacée que prévu
Chili: faire pousser des légumes dans le désert le plus aride du monde
Climat: les géants de l'énergie ont dépensé 1 milliard de dollars en lobbying depuis la COP21
Le plastique menace toute vie aux Galapagos
Bretagne: sous la mer, un patrimoine englouti à découvrir et valoriser
Maîtrise des quantités et réduction des emballages: le vrac a le vent en poupe
Un poisson-lune géant échoué au sud de l'Australie
Equateur: l'eau des volcans se raréfie, source d'angoisse pour les indiens
Au Chili, un lac rayé de la carte par la sécheresse
Plus de 1100 dauphins échoués sur la côte atlantique française depuis janvier
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La Nasa diffuse des photos du grand météore que personne n'avait vu
Canada: un T-Rex découvert en 1991 est le plus grand au monde
Pourquoi nos messages aux extraterrestres restent sans réponses ?
Les requins, une famille plus menacée que prévu
Un régime alimentaire pauvre en calories aide à réguler le système immunitaire
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
Dans la violente Ciudad Juarez, réhydrater des cadavres pour les identifier
Une technique de poterie millénaire remise au goût du jour contre le gaspillage de l'eau
En Saône-et-Loire, une usine change les déchets en biogaz
Qu'est-ce que tu veux pour Noël? Un test ADN!
L'UE sans plastiques à usage unique en 2021
Voix éraillée, robe balafrée: en France, un centre de soins pour cloches blessées
Indonésie: l'incroyable odyssée d'un enfant handicapé pour aller à l'école
En Chine, le marsouin du Yangtsé en survie précaire hors du fleuve
Nos choix de carrière influencent notre personnalité
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.040 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.