ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 06/07/2018 à 17:25


Les aéroports parisiens passent à la reconnaissance faciale



Des sas équipés d'un système de reconnaissance faciale sont désormais déployés dans les aéroports parisiens afin de rendre "plus fluides" les contrôles aux frontières, a annoncé vendredi la ministre des Transports Elisabeth Borne en visite à Orly, à l'occasion des départs en vacances.

Le déploiement de cette nouvelle génération de systèmes Parafe (Passage Automatisé Rapide aux Frontières Extérieures) était très attendu, après un été 2017 marqué par une situation chaotique dans les aéroports français où, en pleine saison touristique, le durcissement des contrôles aux frontières avait provoqué de longues files d'attente et l'exaspération des passagers.

"Le gouvernement s'est mobilisé pour avoir cette année un passage beaucoup plus fluide", a assuré la ministre, rappelant que 300 policiers supplémentaires avaient été affectés à Roissy et Orly. "On s'est donné l'objectif de pas dépasser 30 minutes d'attente pour les passagers de l'Union européenne et pas plus de 45 minutes pour les passagers hors Union européenne. Ce sont des objectifs qui sont tenus", a-t-elle ajouté.

Ces nouveaux sas, dans lesquels le visage du passager est scanné afin d'être comparé à la photo de son passeport, permettent un contrôle plus rapide que les précédents "Parafe" à contrôle digital : 10 à 15 secondes, contre 30 à 45 pour le contrôle des empreintes.

Autre avantage : 45% des passagers des aéroports parisiens sont éligibles à ce système de reconnaissance faciale - les ressortissants majeurs des pays de l'Union européenne, de Norvège, de Suisse ou encore du Liechtenstein -, alors que seuls 10% peuvent emprunter les sas de reconnaissance digitale.

Quinze sas sont désormais opérationnels à Orly et 21 à Roissy. "Nous en aurons au total 95 à la fin de l'année, après une deuxième phase de déploiement qui débutera en septembre", a indiqué à l'AFP Edward Arkwright, directeur général exécutif, en charge du développement, de l'ingénierie, et de la transformation de Groupe ADP.

La Gaming Academy, une école pour e-sportifs à Lyon
Au Bénin, des classes mobiles pour réparer la fracture numérique
L'intelligence artificielle d'IBM moins convaincante qu'un humain
Netflix a dépassé les 5 millions d'abonnés en France, 4 ans et demi après son lancement
Des éditeurs américains de jeux vidéos bousculés par le carton Fortnite
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Osmosis : Netflix lance sa nouvelle série originale française en mars
Transpolis, ville fantôme où s'élabore la mobilité de demain
Des robots humanoïdes déployés dans des maisons de retraite privées
Nintendo: une nouvelle Switch attendue pour contrer l'essoufflement
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Everest: la Chine interdit aux touristes son camp de base au Tibet
Déforestation en Indonésie: plus de 1,3 milliard en amendes impayées
La NASA presse sur l'accélérateur pour un retour sur la Lune
Découverte de la chambre funéraire d'un noble inca au Pérou
Maladies chroniques : et si on prescrivait des activités physiques sur ordonnance ?
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.