ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 26 Mai 2019

SANTE - Publié le 06/07/2018 à 17:20


Et si une prothèse pouvait restituer artificiellement le ton de la voix ?



On se souvient tous de la voix robotique de l'astrophysicien, aujourd'hui décédé, Stephen Hawkins. Sa voix était restituée de façon monocorde par un ordinateur. Des scientifiques de l'Université de Californie à San Francisco, aux Etats-Unis, en découvrant comment le cerveau agissait dans l'intonation de la voix, estiment pouvoir développer à l'avenir un appareil capable de restituer une voix synthétique avec du ton.

L'étude a été menée sur des personnes s'exprimant en temps réel pour définir les zones du cerveau en action à ce moment.

Pour en arriver à ce résultat, les patients ont dû prononcer cette phrase "I never said she stole my money" ("Je n'ai jamais dit qu'elle avait volé mon argent", ndlr) selon différentes intonations.

Et la zone du cerveau qui agit se trouve finalement dans le cortex moteur sur le dessus du crane. Dès lors, pour les scientifiques auteurs de l'étude, les perspectives de recherche s'ouvrent largement au point d'imaginer à terme une prothèse capable non seulement de reproduire vocalement un mot, mais également de lui associer une intonation.

Cette découverte publiée dans la revue scientifique Cell montre encore que la connaissance de notre cerveau, et celle du langage aussi, est loin d'être aboutie.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues
Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja
Plus d'un Français sur deux a déjà renoncé à un achat alimentaire en raison d'un manque d'information sur l'emballage
Cancer du sein : un régime alimentaire sain pourrait réduire les risques de décès
Une étude éclaire les traces laissées dans notre mémoire par la peur
Rougeole: les politiques de vaccination insuffisantes pour contrer l'épidémie
L'arrêt des soins de Vincent Lambert a commencé
Les familles au niveau socio-économique élevé seraient davantage exposées aux substances chimiques
La capacité à détecter l'odeur de café pourrait aider à lutter contre l'addiction au tabac ou au cannabis
Orthorexie : une étude canadienne évalue les comportements à risque
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites
Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues
L'exposition aux pesticides des fleurs pourrait accroître la tension artérielle des enfants
Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.067 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.