ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 16 Juillet 2018

SANTE - Publié le 27/06/2018 à 21:05


Le thé permet-il de limiter les risques de maladies cardiovasculaires ?



De nouvelles recherches menées sur un vaste panel chinois ont montré que la consommation de thé pourrait aider à ralentir la baisse des lipoprotéines de haute densité (HDL), le "bon" cholestérol, lorsque l'on vieillit.

Cette étude, menée par des chercheurs de la Pennsylvania State University, de la Tufts University, et de l'Université du Kentucky aux Etats-Unis, associés à une équipe de l'hôpital Kailuan de Chine, a suivi 80.182 personnes âgées de 18 à 98 ans issues de la communauté Kailuan de la ville de Tangshan, dans le nord-est de la Chine.

Les chercheurs ont évalué la consommation de thé des participants grâce à un questionnaire et ont mesuré leur concentration de cholestérol HDL dans le sang à quatre reprises sur une période de six ans.

Aucun participant à l'étude n'était atteint de maladie cardiovasculaire ni de cancer et aucun ne prenait de médicaments pour abaisser le cholestérol.

Après avoir pris en compte les facteurs qui pouvaient influencer potentiellement les résultats, les chercheurs ont trouvé qu'une consommation fréquente de thé était liée à une baisse moins rapide des concentrations de cholestérol HDL, qui survient naturellement lors du vieillissement.

Selon eux, cette baisse pourrait réduire le risque de maladie cardiovasculaire de 8%.

On notera que tous les types de thé pris en compte par l'étude enregistraient les mêmes bienfaits, bien que le thé vert semblait avoir un effet un peu plus prononcé que le thé noir.

De plus, le lien entre une importante consommation de thé et une baisse ralentie de l'HDL semblait plus prononcée chez les sujets masculins et chez les personnes âgées de 60 ans et plus.

Des études précédentes avaient déjà suggéré que le thé pouvait aider à baisser le niveau des liproprotéines de basse intensité (LDL), aussi appelées "mauvais" cholestérol, qui peuvent s'agglomérer dans les artères et augmenter le risque de maladie cardiaque et d'AVC. Mais ces études étaient arrivées à des résultats contradictoires concernant la relation entre le thé et le HDL, le "bon" cholestérol qui contribue à l'élimination du LDL.

Les chercheurs ont cependant tenu à souligner certaines limites à apporter à cette nouvelle étude, notamment le recours à l'auto-évaluation, mais aussi le fait qu'ils n'ont pas pris en compte la consommation de plus d'une tasse de thé par jour, ainsi que l'absence du suivi diététique des sujets. Mais la limite la plus importante réside dans le panel de personnes choisies, toutes issues d'une communauté précise d'une ville en Chine et donc non représentatives de la population du pays.

Ils ont ajouté que des études longitudinales menées sur d'autres populations sont désormais nécessaires afin de confirmer les résultats de ces recherches.

Ces résultats sont parus dans la version digitale du Journal of the American Heart Association.

Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Première radiographie couleur 3D d'un humain
Un petit lien établi entre nourriture solide et sommeil de bébé
Cigarette de cannabis thérapeutique: Buzyn pas opposée si c'est utile
Greffe d'organes: Pékin n'est plus persona non grata malgré un manque de transparence
Rougeole: troisième décès en 2018 en France, une jeune fille de 17 ans à Bordeaux
Le Novitchok, arme chimique russe dangereuse et mal connue
Et si une prothèse pouvait restituer artificiellement le ton de la voix ?
Enfants de la grotte en Thaïlande: se remettre sur pied, une épreuve
La testostérone pousserait les hommes à consommer plus prestigieux
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Au Kenya, les restes de poisson donnent des objets de mode en cuir
Le paracétamol, un médicament courant mais dangereux
Régner depuis son salon: les micronations de l'immense Australie
Japon: des entreprises ont utilisé des apprentis étrangers pour décontaminer Fukushima
Plus d'1 million de m3 de matières et déchets radioactifs en France
 LES PLUS LUS 
A la recherche de l'origine des Incas, grâce à la génétique
Les scientifiques américains transfèrent la mémoire d'un escargot à l'autre en transplantant de l'ARN
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Un château en Corrèze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les météorites suscitent les convoitises
Le musée des égouts de Paris fait peau neuve
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.024 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.