ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

PLANETE - Publié le 27/06/2018 à 21:00


Le Japon souhaite reprendre la chasse commerciale à la baleine



Le Japon va présenter une demande de reprise partielle de la chasse commerciale à la baleine lors d'une réunion de la Commission baleinière internationale (CBI) plus tard cette année, ont indiqué des responsables mercredi.

Le gouvernement japonais prévoit de "proposer la fixation d'un quota de pêche pour les espèces dont les stocks sont reconnus comme sains par le comité scientifique de la CBI", lors de la prochaine réunion de cette instance en septembre au Brésil, a indiqué à l'AFP Hideki Moronuki, un fonctionnaire chargé de la chasse à la baleine à l'agence des pêches du Japon.

Tokyo plaide depuis longtemps pour l'assouplissement du moratoire de la CBI sur la chasse aux grands cétacés et continue de tuer des baleines dans le cadre d'un programme de "recherche scientifique", faisant fi des critiques internationales. La chair de ces baleines finit sur les étals des poissonniers.

La proposition que souhaite soumettre la partie japonaise ne précise pas le lieu de prise des baleines ni le nombre envisagé.

Le Japon est signataire du moratoire sur la chasse à la baleine décidé par la CBI, mais il utilise une faille du texte qui autorise la chasse aux cétacés pour des recherches.

La Cour internationale de Justice avait sommé en 2014 les Japonais de mettre fin aux campagnes de chasse dans les eaux de l'Antarctique, soulignant qu'elles ne correspondaient pas aux critères scientifiques requis. La campagne de 2015 dans l'Antarctique avait été annulée, mais la suivante, en 2016, a bien eu lieu.

Le Japon a en outre tenté à maintes reprises, mais en vain, de faire assouplir le moratoire en place depuis 1986.

Cette fois, il entend aussi proposer de changer le processus de prise de décision de la CBI, afin que les dispositions puissent être adoptées avec la moitié des voix des membres au lieu des trois quarts, jugeant que le système actuel ne fonctionne pas, selon M. Moronuki.

La pêche à la baleine est défendue par une partie des milieux politiques nippons comme étant une tradition à préserver.

Mais s'il est exact que la chair de cétacés a constitué une salvatrice source de protéines dans les années de l'immédiat après-guerre, aujourd'hui, la plupart des Japonais disent ne pas en manger, ou très rarement.

Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
Les énergies renouvelables progressent en Europe
La Zambie veut abattre 2000 hippopotames, les ONG indignées
Une rare panthère noire photographiée en Afrique
Des bases américaines menacées par le changement climatique
Prédire la floraison des cerisiers, très sérieuse mission au Japon
Les insectes, un déclin mondial sans précédent
Le nord-est de l'Australie frappé par des pluies de moussons exceptionnelles
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
La Gaming Academy, une école pour e-sportifs à Lyon
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.033 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.