ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

RECHERCHE - Publié le 27/06/2018 à 20:59


Les pesticides à l'origine d'un surpoids chez les souris mâles selon une étude



Des chercheurs qui ont exposé sur une longue durée des souris à un "cocktail de pesticides" faiblement dosé ont noté un surpoids chez les mâles, et pas chez les femelles, a annoncé mercredi l'Inra.

L'étude apporte "des arguments" pour considérer comme plausible "un lien entre l'exposition aux pesticides et le développement de maladies métaboliques telles que l'obésité et ses complications", a affirmé dans un communiqué l'Institut national de la recherche agronomique.

Les pesticides, substances que l'agriculture moderne emploie contre les nuisibles, sont aujourd'hui très présents dans notre alimentation.

"Quantifier les doses auxquelles nous sommes exposés est extrêmement difficile. On a choisi d'exposer ces souris, proportionnellement, à des doses définies comme non toxiques, l'équivalent de la dose journalière tolérable", a expliqué à l'AFP la biologiste Laurence Payrastre.

Pour cette étude publiée dans la revue Environmental Health Perspectives, les rongeurs ont été nourris soit avec des aliments contenant ces pesticides, soit avec l'équivalent d'aliments bio, pendant un an, "l'équivalent d'une trentaine d'années pour un humain", a-t-elle ajouté.

"On a observé qu'après six mois intervenait une augmentation significative du poids, par rapport aux individus non exposés, uniquement chez les mâles", selon Mme Payrastre.

Au bout d'un an, les mâles nourris aux pesticides avaient pris deux fois plus de poids que ceux nourris au bio.

Autre modification: ces souris mâles ont souffert des signes précurseurs du diabète, une hyperglycémie à jeun, et "leur foie est rempli de gouttelettes lipidiques".

Chez les femelles, rien de tel. "Cette différence entre les sexes est assez nette. Cela veut peut-être dire que les oestrogènes [hormones sexuelles femelles] ont un effet protecteur contre les effets des pesticides", a avancé la chercheuse.

"Évidemment il est toujours délicat de transposer de l'animal à l'homme. Chez l'homme, des études épidémiologiques montrent que si on privilégie une alimentation bio, on a moins de risques de développer un syndrome métabolique. Ce qui laisse penser que l'exposition prolongée aux pesticides a aussi un effet sur nous", a-t-elle estimé.

Étude: lien modeste entre les aliments ultratransformés et la santé
Une nouvelle pierre à l'édifice contre les aliments ultratransformés
Regarder la télé serait le pire comportement sédentaire pour les enfants
Des bactéries dans nos intestins pourraient jouer un rôle dans la dépression
La pollution de l'air à l'école pourrait être associée à un risque accru d'obésité
Une étude trouve un lien étonnant entre cannabis et fertilité masculine
La sédentarité entrerait en jeu dans l'augmentation du risque de cancer colorectal précoce
Calcification des artères : la pratique intensive du sport serait sans danger pour le coeur
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Les bébés qui grandissent dans un foyer bilingue développent de meilleures capacités d'attention
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
La Gaming Academy, une école pour e-sportifs à Lyon
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.028 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.