ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 19 Novembre 2018

TECHNOLOGIES - Publié le 27/06/2018 à 20:57


Facebook, Google manipulent les utilisateurs malgré le RGPD



En proposant des paramétrages par défaut "intrusifs", qui laissent peu de choix en terme de confidentialité, Facebook et Google poussent les utilisateurs à partager leurs informations malgré la nouvelle législation européenne, estime une étude publiée mercredi.

Une agence gouvernementale, le Conseil norvégien des consommateurs, a relevé dans son rapport que les réglages proposés par les deux géants américains contreviennent au nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), même après son entrée en vigueur le 25 mai.

"Ces sociétés nous manipulent pour que nous partagions des informations sur nous-mêmes", a déclaré le directeur des services numériques du Conseil, Finn Myrstad, dans un communiqué.

"C'est en contradiction avec les attentes des consommateurs et l'intention du nouveau règlement", souligne l'étude dont les données ont été collectées entre mi-avril et début juin, quelques semaines après l'entrée en vigueur du RGPD.

Selon les éléments étudiés, les paramètres par défaut de Facebook et Google sont le plus souvent les moins respectueux de la vie privée. En outre, les utilisateurs les changent rarement.

Les réglages plus favorables à la confidentialité "nécessitent plus de clics et sont souvent cachés", insiste l'étude.

"Dans de nombreux cas, les services cachent le fait que les utilisateurs ont très peu de choix réels, et que le partage complet de données est accepté simplement en utilisant le service", résume-t-elle.

"Cela montre un manque de respect pour leurs utilisateurs, et contourne la notion de laisser aux consommateurs le contrôle de leurs données personnelles", a souligné M. Myrstad dans le communiqué.

Facebook a pour sa part dénoncé les conclusions de l'étude, rappelant s'être préparé pendant 18 mois au nouveau règlement européen.

"Nous avons rendu nos pratiques plus claires, nos réglages de confidentialité sont plus simples à trouver et nous avons mis en place de meilleurs outils pour que les gens accèdent, téléchargent et effacent leurs informations personnelles", a affirmé un porte-parole de Facebook à la télévision publique norvégienne NRK.

L'exploitation des informations de dizaines de millions d'utilisateurs de Facebook par la société Cambridge Analytica, impliquée dans la campagne présidentielle de Donald Trump, a convaincu de nombreux utilisateurs du bien-fondé du nouveau règlement, dont les effets se sont faits sentir au plan mondial.

Il doit permettre de mieux protéger les données personnelles des Européens à l'ère numérique.

Il renforce les droits des internautes et établit des obligations claires pour les entreprises dans le traitement des données.

Il prévoit notamment des amendes allant jusqu'à 20 millions d'euros ou 4% du chiffre d'affaires pour les entreprises prises en faute.

Népal: le premier robot serveur prend les commandes
Après une décennie de conquête du marché, le smartphone à un tournant
Amoureux de la créature virtuelle Hatsune Miku, il l'épouse
Chine: les robots prêts à envahir le JT
Jouer en streaming grâce au cloud, nouvel eldorado des jeux vidéo
Hébergeur de centres de données, un métier en pleine croissance
Les casques de réalité virtuelle entrent au bloc opératoire
Google renonce à ouvrir son campus controversé à Berlin
Obsolescence programmée: l'Italie sanctionne Apple et Samsung
Un algorithme peut-il produire de l'art? Des enchères alimentent le débat
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
Chine: une carrière reconvertie en hôtel 5 étoiles
Bordeaux : a-t-on enfin localisé le corps disparu de Montaigne ?
Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.