ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

SCIENCE - Publié le 22/06/2018 à 00:22


Le T-Rex ne pouvait pas tirer sa langue



La langue du T-Rex était collée au fond de sa gueule, comme chez l'alligator, selon des fossiles découverts par des archéologues dans le nord de la Chine, et qui contredisent les animations et sculptures parfois vues dans les musées.

Le Tyrannosaurus rex ne tirait donc pas sa langue comme les lézards. «Cela fait longtemps qu'on les représente de la mauvaise façon», affirme l'une des scientifiques auteures de la découverte, Julia Clarke, de l'université du Texas à Austin.

La conclusion est aussi valable pour la plupart des dinosaures, avancent les chercheurs de l'université du Texas à Austin et de l'Académie chinoise des sciences, et dont les travaux ont été publiés mercredi dans la revue scientifique PLOS One.

La clé se trouve dans un os en particulier, l'os «hyoïde», qui se trouve à la base de la langue.

Les chercheurs se sont rendus compte, en analysant les fossiles de plusieurs espèces de dinosaures dont un T-Rex, qu'ils étaient plus proches de ceux des alligators et des crocodiles modernes que de ceux des oiseaux, qui descendent eux aussi des dinosaures. Ils sont courts, simples et reliés à une langue qui n'était donc pas très mobile.

«Chez la plupart des dinosaures, les os de la langue sont très courts. Et chez les crocodiliens qui ont un os court, la langue est complètement collée au fond de la gueule», poursuit Julia Clarke.

À l'inverse, les ptérosaures, des dinosaures volants, avaient des os d'une grande diversité. Les chercheurs supposent que la forme dépendait de leur capacité à voler: en perdant en dextérité avec la transformation des pattes en ailes, les animaux et oiseaux pourraient avoir développé leur langue afin de mieux manipuler proies et nourriture.

Des organismes étaient capables de se déplacer il y a 2,1 milliards d'années
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le stress de la baleine à bec face aux sonars militaires
Le Tombeau des rois, mystères et croyances dans les entrailles de Jérusalem
Des gravures espagnoles vieilles d'un millénaire retrouvées dans un jardin anglais
Chine: une équipe assure avoir cloné 5 singes pour la recherche médicale
Chez les fourmis bâtisseuses de sentiers, chacun fait ce qu'il lui plaît
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
La Gaming Academy, une école pour e-sportifs à Lyon
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.