ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 19 Novembre 2018

SANTE - Publié le 20/06/2018 à 15:59


Des associations dénoncent les prix exhorbitants et injustifiés des nouveaux médicaments



"L'inflation continue" des prix des nouveaux médicaments, "injustifiée et inacceptable", menace le système d'Assurance maladie et "l'accès équitable" aux soins, ont dénoncé mercredi huit organisations de défense des malades et des professionnels.

Les prix des traitements "qualifiés d'innovants", notamment contre le cancer, l'hépatite C ou les maladies rares, augmentent de manière "significative" et "injustifiée" depuis de nombreuses années et sont devenus "exorbitants", critiquent ces associations dans un livre blanc publié conjointement.

En oncologie, "le coût moyen d'une année de vie gagnée est passé de 15.877 euros en 1996, à 175.968 euros en 2016", rappelle la Ligue contre le cancer. Les laboratoires "demandent des prix astronomiques même quand les médicaments n'ont pas nécessité d'investissement important en recherche et développement", renchérit l'association UFC-Que Choisir.

L'UFC cite l'exemple de plusieurs médicaments, dont le "Keytruda", indiqué dans le traitement de certains mélanomes, pour lequel "la Haute autorité de santé a estimé que l'amélioration du service médical rendu" n'était "que mineure par rapport aux traitements existants", mais qui coûte en France jusqu’à "72.000 euros par an".

En cause, selon ces associations: la négociation "opaque" des prix entre gouvernements et industriels du secteur, les "pressions" exercées par les laboratoires et leur "manque de transparence", concernant les coûts de production et de recherche ou encore l'évaluation des médicaments.

En France, les instruments utilisés lors des négociations conventionnelles sont "inflationnistes": ils reposent notamment sur la fixation d'un prix public élevé associé à des "remises confidentielles" consenties par les laboratoires en fonction des volumes de vente, explique Médecins du Monde.

Si les pouvoirs publics tentent de "maitriser les dépenses" à l'aide d'économies axées majoritairement sur les "médicaments de tous les jours", l'arrivée prochaine de nouveaux traitements se comptant "en centaines de milliers d'euros par patient", se traduira par "une nouvelle augmentation" des dépenses, prévient l'association.

"Combien de temps sera-t-il possible de garantir un accès aux meilleurs traitements" à tous ? Des "critères d'accès seront-ils-définis ?", s'interroge La Ligue contre le cancer.

Enfin le mot "innovation", utilisé pour décrire ces nouveaux traitements, n'est pas toujours garant d'une "véritable amélioration" du service médical rendu, la mise sur le marché pouvant s'effectuer, après des procédures accélérées, "sur la base d'une connaissance très limitée", regrette la revue Prescrire.

Alors que le gouvernement doit réunir les industriels du secteur le 9 juillet prochain, les associations plaident pour un "nouveau modèle de fixation des prix", et une "réelle transparence à tous les niveaux".

Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
La méditation efficace pour soigner le stress post-traumatique
La CIA avait envisagé des sérums de vérité pour ses prisonniers après le 11-Septembre
Don du sang et transfusion: les homosexuels n'ont pas augmenté le risque de transmission du VIH affirme une étude
Un régime pauvre en glucide peut aider les obèses à contrôler leur poids
Les bactéries résistantes coûtent cher en vies et en dépenses
Les bactéries multi-résistantes responsables de 33.000 morts en Europe
Une femme meurt d'un cancer après avoir reçu les poumons d'une fumeuse
Attendre au moins 12 mois entre deux grossesses réduit les risques
Avec la fin annoncée du changement d'heure, quelle heure choisir ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Epidémie de sans-gluten ? La recherche tente d'y voir plus clair
Chine: une carrière reconvertie en hôtel 5 étoiles
Bordeaux : a-t-on enfin localisé le corps disparu de Montaigne ?
Une pub contre l'huile de palme critiquée par un acteur majeur du secteur
Contre la sécheresse, Le Cap devrait déraciner les arbres non indigènes
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.043 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.