ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 20 Juillet 2019

SANTE - Publié le 20/06/2018 à 15:57


Danger mercure! La viande de dauphin pilote indésirable dans les assiettes



Si la chasse aux dauphins pilotes aux îles Féroé est controversée, consommer leur viande pose aussi problème en raison de sa teneur en mercure, avertissent les autorités de la santé publique, qui préconisent de la bannir des assiettes.

Suivant une tradition ancestrale, les Féringiens rabattent chaque été des dauphins pilotes passant le long des côtes vers des criques, où ils les tuent à l'arme blanche, donnant à l'eau une spectaculaire couleur rouge, avant de distribuer la viande à la population locale.

Directeur du département de médecine et de santé publique sur l'archipel, Pál Weihe recommande cependant de ne pas y toucher.

"En manger est si problématique pour la santé des Féringiens que nous leur avons demandé de faire ce sacrifice culturel. Car c'est un sacrifice de ne plus consommer cette nourriture traditionnelle", explique-t-il à l'AFP.

"Si le Danemark ou la Grande-Bretagne devaient arrêter de manger du bacon au petit-déjeuner, ce serait un pan de leur culture qui disparaîtrait. La viande de dauphin fait vraiment partie de notre mode de vie, de notre identité, de notre culture", souligne-t-il.

En cause: les concentrations élevées de mercure et de polluants organiques persistants (POP), dues aux activités industrielles, qui affectent négativement le développement intellectuel et neurologique des humains et affaiblissent leur système immunitaire.

Ayant suivi des centaines d'enfants dans le cadre d'une étude entamée en 1986, Pál Weihe a d'abord recommandé en 1998 de limiter la consommation de viande de dauphin pilote à un ou deux repas par mois -- et de s'abstenir complètement dans le cas des femmes enceintes ou projetant de l'être.

La nocivité ayant été scientifiquement de mieux en mieux documentée, cette recommandation a été étendue à l'ensemble de la population féringienne en 2008. Avec un succès mitigé.

"Quand je dis +vous ne devriez plus en manger+, c'est comme si je disais 'ne tuez plus les dauphins pilotes'", précise le professeur. "Je ne me mêle pas de ça, je dis juste qu'il ne faut pas en manger, mais comme la seule raison de les tuer est alimentaire, ça signifie que certains ne m'écoutent pas".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
Arrêter l'alcool permettrait d'améliorer le bien-être mental des femmes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.056 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.