ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 26 Mai 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 12/06/2018 à 14:20


Le Vietnam verrouille internet



Le Vietnam a voté mardi une loi sur la cybersécurité qui va largement restreindre les libertés sur les réseaux sociaux, rare fenêtre d'expression dans un pays communiste à parti unique où toute dissidence est réprimée.

Avec ce nouveau texte qui entrera en vigueur en janvier 2019, les plateformes du web seront contraintes de retirer sous 24 heures tous les commentaires considérés comme une menace à la "sécurité nationale".

Elles seront également dans l'obligation de stocker les informations personnelles et les données des utilisateurs.

"Actuellement, Google et Facebook stockent les données personnelles des utilisateurs vietnamiens à Hong Kong et à Singapour", a expliqué Vo Trong Viet, le président de la commission défense et sécurité de l'Assemblée nationale.

"Mettre des centres de données au Vietnam va augmenter les dépenses pour les fournisseurs de services ... mais c'est nécessaire pour répondre aux exigences de la cybersécurité du pays", a-t-il ajouté.

La nouvelle loi interdit également les appels aux rassemblements publics et tout discours qui "porte atteinte" au drapeau national, aux dirigeants ou aux "héros" nationaux.

"Dans ce pays très répressif, l'espace en ligne offrait un refuge relatif où les gens pouvaient partager leurs idées et leurs opinions avec moins de crainte de la censure", a regretté Clare Algar d'Amnesty International.

"Avec les pouvoirs étendus accordés au gouvernement pour surveiller internet, cela signifie qu'il n'y a plus d'espace sûr au Vietnam où les gens peuvent parler librement", a-t-elle ajouté.

L'Asia Internet Coalition, un groupe qui défend les intérêts de Facebook, Google, Twitter et d'autres groupes dans la région, s'est dit "déçu" après le vote.

"Malheureusement, ce texte va entraîner de sévères limitations pour l'économie numérique au Vietnam et risque de réduire les investissements étrangers", a estimé Jeff Paine, haut responsable du groupe.

L'internet vietnamien était déjà jugé "non libre", par Freedom House, un organisme de surveillance du web, qui classe le Vietnam juste devant la Chine en Asie.

Plus de la moitié des 93 millions d'habitants au Vietnam ont accès à Internet, et le pays se situe parmi les 10 premiers au monde en pourcentage d'utilisateurs Facebook, alors que le réseau social est bloqué en Chine.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


L'intelligence artificielle et le big data à la rescousse des agriculteurs africains
Aux États-Unis, un drone a livré un colis précieux: un rein
D'ici 50 ans, il pourrait y avoir plus de profils de personnes décédées que vivantes sur Facebook
Mario Kart débarque sur smartphone cet été
Imagerie médicale: le prototype d'un scanner révolutionnaire inauguré à Lyon
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Les robots en action à la Cité des sciences
Le streaming de jeux vidéo, une fausse bonne idée?
Les robots permettent aux poissons et aux abeilles de communiquer entre eux pour la première fois
La réalité virtuelle à la rescousse dans la gestion des catastrophes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Plus de cinq tonnes d'écailles de pangolin saisies au Vietnam
SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites
Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues
L'exposition aux pesticides des fleurs pourrait accroître la tension artérielle des enfants
Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.