ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 24 Avril 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 12/06/2018 à 14:17


Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe



Il voit la mort partout: Norman, «la première intelligence artificielle psychopathe», a été mis au point par des chercheurs aux États-Unis pour expliquer au grand public comment sont confectionnés les algorithmes et le sensibiliser aux dangers possibles de l'IA.

«Quand les gens disent que les algorithmes d'intelligence artificielle sont biaisés ou injustes, le coupable est souvent non pas l'algorithme lui-même mais les données biaisées qui ont été utilisées (pour le mettre au point). Cette idée est bien connue des scientifiques mais beaucoup moins du grand public», ont expliqué lundi Pinar Yanardag, Manuel Cebrian et Iyad Rahwan, du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT).

D'où l'idée de créer Norman, prénom choisi d'après le personnage du tueur psychopathe Norman Bates dans le film Psycho (1960) d'Alfred Hitchcock.

Concrètement, Norman a été «nourri» uniquement avec de courtes légendes décrivant des images «de personnes en train de mourir» trouvées sur la plateforme internet Reddit, expliquent les trois chercheurs, qui ont créé un site internet dédié.

Les chercheurs lui ont ensuite soumis des images de taches d'encre, comme dans le test psychologique de Rorschach, pour savoir ce que Norman voyait et pour comparer ses réponses à celles d'une autre IA, entraînée de façon traditionnelle.

Et les résultats sont pour le moins effrayants: quand l'IA traditionnelle voit «deux personnes debout l'une près de l'autre», Norman voit dans la même tache d'encre «un homme qui saute d'une fenêtre». Et quand Norman distingue «un homme tué par balles devant sa femme qui hurle», l'autre IA décèle «une personne en train de tenir un parapluie».

Le site internet montre ainsi dix exemples de taches d'encre accompagnées des réponses des deux systèmes, avec toujours une réponse macabre provenant de Norman. Le site propose aux internautes de faire eux aussi le test des taches d'encre et d'envoyer leurs réponses «pour aider Norman à se réparer».

Plus qu'une expérience réellement scientifique, Norman illustre «les dangers de l'intelligence artificielle quand elle tourne mal parce que des données biaisées ont été utilisées» pour l'entraîner, disent les chercheurs, qui «espèrent susciter une prise de conscience du public et un débat sur ces sujets».

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Les robots en action à la Cité des sciences
Le streaming de jeux vidéo, une fausse bonne idée?
Les robots permettent aux poissons et aux abeilles de communiquer entre eux pour la première fois
La réalité virtuelle à la rescousse dans la gestion des catastrophes
Streaming, manette, studio: Google veut révolutionner le jeu vidéo
Ces Cubains qui défient le gouvernement grâce aux réseaux sociaux
La cassette audio n'a pas dit son dernier mot
Nouvelle étape du tour du monde du bateau laboratoire Energy Observer
Première mondiale à l'aéroport de Lyon, qui lance un service de robot voiturier
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Repérer les déchets plastiques marins par satellite
Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité
Y-a-t-il une heure idéale pour faire de l'exercice ?
Sclérose en plaques : une molécule synthétique pourrait améliorer le quotidien des patients
Quels sont les facteurs qui dictent nos principes moraux ?
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.045 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.