ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 23 Janvier 2019

SANTE - Publié le 11/06/2018 à 23:30


Vitamine C: une analyse sanguine très souvent inutile



La très grande majorité des mesures du taux de vitamine C lors d'analyses sanguines en France chaque année sont inutiles, puisque les carences pathologiques sont rares, a affirmé vendredi la Haute Autorité de santé (HAS).

Cette autorité indépendante, qui définit les bonnes pratiques de soins, s'est penchée sur les 40.000 dosages de vitamine C effectués sur des patients en 2016. Et elle a conclu que le plus souvent, cet examen ne servait à rien.

"Doser la vitamine C chez un patient n'est éventuellement utile que pour confirmer un scorbut", a-t-elle écrit dans un communiqué.

La HAS ne la recommande que si le patient manifeste certains symptômes: "hémorragies diffuses, saignements des gencives, arthralgies [douleurs articulaires], troubles de la cicatrisation".

Le scorbut, due à une carence en vitamine C, frappe les personnes qui ne consomment pas, ou très peu, de fruits et légumes. Elle était appelée "maladie des marins" à l'époque où les équipages partaient en expédition pendant des mois et où leurs provisions fraîches s'épuisaient rapidement.

Aujourd'hui en France, il n'existe pas de statistique sur cette maladie. Un doctorant en médecine, Guillaume Sentenac, relevait dans une thèse de 2016 un cas à Dieppe (Seine-Maritime) en 2011. Il concluait lui aussi à l'inutilité du dosage en vitamine C: "Il n'est pas remboursé par la Sécurité sociale et coûte environ 10 fois le prix d'une supplémentation" (prise de vitamine C sous forme de compléments alimentaires).

La HAS a constaté que le dosage en vitamine C était fait dans des cas inadaptés: "lors de bilans nutritionnels réalisés avant et après une chirurgie bariatrique [contre l'obésité], ou pour des patients atteints de maladie malabsorptive, dénutris, sous nutrition artificielle ou dialysés".

Elle recommande "la restauration d'une alimentation équilibrée (fruits, légumes...) ou la supplémentation" en cas de "suspicion de carence".

Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Il existe un lien entre hospitalisations d'urgence et déclin des fonctions cognitives
Naissances, décès, mariages, espérance de vie : la France en chiffres
Faire de l'exercice réduit les risques de mortalité pour les personnes diabétiques
Le glyphosate, un herbicide controversé massivement utilisé
Les outils de téléconsultation commencent à s'implanter
Enfants placés: un documentaire accablant sur France 3
Les aliments riches en fibres permettraient de réduire les risques de maladies chroniques
Le controversé dioxyde de titane va-t-il vraiment disparaître de nos assiettes ?
Adopter un régime végétalien est bon pour le coeur, surtout pour les sportifs
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.