ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 23 Janvier 2019

PLANETE - Publié le 11/06/2018 à 19:51


La Cour suprême des États-Unis vole au secours des saumons de l'Ouest



Les saumons du grand Ouest américain peuvent dire merci à la Cour suprême à Washington, qui a confirmé lundi leur droit à remonter les rivières.

Cette victoire pour l'écologie et les droits ancestraux amérindiens est paradoxalement acquise malgré un blocage de la plus haute institution judiciaire américaine: le magistrat Anthony Kennedy s'étant récusé dans ce dossier, la haute cour a rendu une décision à égalité de quatre juges contre quatre.

Cette impasse a pour conséquence de laisser en place le jugement d'une cour d'appel qui a donné raison à 21 tribus indiennes, soutenues par le gouvernement fédéral, opposées à l'État de Washington, au nord-ouest du pays.

Se plaignant de la chute des populations de saumons dans leurs réserves, les Indiens ont mené un combat judiciaire de 17 ans pour faire valoir leur droit de pêche, négocié au milieu des années 1850 en contrepartie du renoncement à leurs territoires de chasse.

Selon les tribus, la pénurie de saumons est précipitée par les conduites souterraines canalisant les rivières sous les centaines de routes asphaltées de l'État de Washington.

En première instance (2007) et en appel (2016), la justice a ordonné aux élus dirigeant l'État de Washington de supprimer ces canalisations.

Celles-ci, débouchant en surplomb des cours d'eau, empêchent les saumons de remonter le courant pour se reproduire, ou de le descendre vers la mer.

Cette double victoire devant les tribunaux inférieurs est de facto confirmée lundi par l'impasse à la Cour suprême.

L'État de Washington se retrouve en conséquence obligé de procéder à un chantier gigantesque, consistant à remplacer un millier de conduites, pour un budget qu'il estime à deux milliards de dollars.

Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
Roméo, une des dernières grenouilles de son espèce, a trouvé sa Juliette
Les eaux de la Patagonie, laboratoire naturel pour étudier le changement climatique
La glace de l'Antarctique fond plus vite que jamais
Le monde avance en somnambule vers le désastre climatique, craignent les organisateurs à Davos
Le safe sex, version bernard-l'ermite
Justin Trudeau interpelle Shinzo Abe sur la chasse à la baleine
Le réchauffement des océans revu à la hausse
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.070 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.