ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 24 Janvier 2019

SCIENCE - Publié le 08/06/2018 à 21:12


Les sciences participatives ont maintenant leur site web



Compter les oiseaux sur son balcon, signifier la présence d'un frelon asiatique à pattes jaunes ou photographier le littoral: avec OPEN, mis en service vendredi, les sciences participatives ont leur portail web dédié.

Vous indiquez votre région, vos priorités (le changement climatique, les espèces en danger, les espèces envahissantes) et votre niveau de connaissance puis OPEN (www.open-sciences-participatives.org) vous sélectionne les programmes qui peuvent vous intéresser.

En France, près de 54.000 personnes ont déjà participé à un de ces programmes qui permettent aux chercheurs de récolter des observations en très grand nombre, tout en sensibilisant les citoyens à la biodiversité.

"La mobilisation des citoyens est indispensable à l'enrichissement des travaux des chercheurs sur la biodiversité et sa conservation", rappelle Bruno David, président du Muséum national d'histoire naturelle, initiateur et concepteur du site, dans un communiqué.

Les relevés conduits depuis 1989 par le programme "Suivi Temporel des Oiseaux Communs" (Stoc) du Muséum ont permis aux scientifiques de tirer la sonnette d'alarme en déclarant en mars: "Le printemps 2018 s'annonce silencieux dans les campagnes françaises".

Le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), qui depuis plus de 20 ans organise des programmes de ce type, la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) et l’Union Nationale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (UNCPIE) sont à l'origine du portail web.

"Un dragon ! Dans mon jardin?" qui recense les amphibiens chez les particuliers, l'"Opération Méduses" qui collecte des observations de méduses sur tout le littoral de l'Europe de l'Ouest, "Phénoclim" pour mesurer l'impact du changement climatique sur la faune et flore en montagne... 100 observatoires sont déjà référencés sur OPEN, selon un communiqué commun des trois organismes.

Le site OPEN

Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Archéologie en mer: sur la piste de la Cordelière et du Regent, l'énigme de Sud Minou 1
Egypte: un bas-relief pharaonique de Karnak rapatrié de Grande-Bretagne
Un fossile de cerf préhistorique très bien conservé découvert en Argentine
Un tsunami a frappé en 1076 le sud de la Chine, aujourd'hui densément peuplé
Mexique : 1ère découverte d'un temple dédié au dieu aztèque Xipe Totec
Israël: des bustes de l'époque romaine découverts par une promeneuse
La NASA célèbre le Nouvel An avec un survol historique d'Ultima Thule
Égypte: découverte d'une tombe vieille de plus de 4400 ans
Le transhumanisme gagne du terrain, malgré les doutes des scientifiques
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.034 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.