ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 21 Octobre 2018

SANTE - Publié le 08/06/2018 à 14:39


Un test sanguin pour prédire une naissance prématurée



Des chercheurs américains et danois ont annoncé jeudi avoir mis au point un test sanguin peu coûteux qui permet de prédire à 80% si une femme enceinte donnera naissance à un bébé prématuré, selon une étude.

Bien que d'autres recherches soient nécessaires avant que le test ne soit prêt à être utilisé à grande échelle, les experts affirment qu'il a le potentiel de réduire le nombre de décès et de complications dus aux 15 millions de naissances prématurées par an dans le monde entier.

Le test peut également être utilisé pour estimer la date d'accouchement de la mère «de manière aussi fiable et moins coûteuse que l'échographie», indique le rapport paru dans la revue Science.

Le test mesure l'activité des gènes maternels, placentaires et foetaux, évaluant les niveaux d'ARN sans cellules, qui sont des molécules messagères qui transportent les instructions génétiques du corps.

«Nous avons constaté qu'une poignée de gènes sont très prédictifs concernant des femmes à risque pour un accouchement prématuré», a déclaré Mads Melbye, coauteur principal, professeur invité à l'Université de Stanford et PDG du Statens Serum Institut à Copenhague.

«J'ai passé beaucoup de temps au fil des ans à travailler pour comprendre l'accouchement prématuré. C'est le premier progrès scientifique réel et significatif sur ce problème depuis longtemps», a-t-il estimé.

Un autre chercheur dans cette étude est Stephen Quake, professeur de bio-ingénierie et de physique appliquée à l'Université de Stanford, ancien dirigeant d'une équipe qui a créé un test sanguin pour le syndrome de Down en 2008, aujourd'hui utilisé par plus de trois millions de femmes enceintes par an.

Définie comme un bébé arrivant au moins trois semaines à l'avance, la naissance prématurée touche 9% des naissances aux États-Unis et est la première cause de décès avant l'âge de cinq ans chez les enfants du monde entier.

Jusqu'à présent, certains tests de prédiction des naissances prématurées étaient disponibles, mais ils avaient tendance à ne fonctionner que chez les femmes à haut risque et n'étaient précis qu'à environ 20%, selon le rapport.

Pour mettre au point le test, les chercheurs ont examiné des échantillons de sang de 31 femmes danoises afin d'identifier les gènes qui donnent des signaux fiables sur l'âge gestationnel et le risque de prématurité.

Quand le test arrivera sur le marché, les chercheurs assurent qu'il sera probablement assez simple d'utilisation et peu coûteux pour être utilisé dans les régions pauvres du monde.

Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Une très rare maladie infantile paralysante inquiète les autorités aux Etats-Unis
La lumière bleue de nos écrans, nouvelle cible de la cosmétique
Handicap: le nombre de bénéficiaires de l'AAH a doublé depuis 1990
Plus de 600.000 décès en France en 2017, nouveau record depuis l'après-guerre
La dépression a progressé en France ces dernières années
À l'ombre des vignes de Niagara, le cannabis a remplacé les orchidées
Le cannabis, nouvel eldorado des géants de l'alcool?
Mieux vaut pousser tôt au premier accouchement, conclut une expérience américaine
Près d'un Français sur trois a renoncé à des soins ces derniers mois
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La mission européenne BepiColombo en route vers la planète Mercure
Dès trois ans, des enfants apprennent les gestes pour sauver des vies
Iter: des dizaines d'années et des milliards d'euros pour un chantier titanesque
Dans les mers australes, des albatros espions sur la trace de pêches illégales
Une solution pour exploiter les données génétiques sans violer la vie privée
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.062 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.