ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 16 Fevrier 2019

PLANETE - Publié le 06/06/2018 à 15:03


En Chine, la nature reprend un village figé dans le temps



En Chine, le développement économique effréné a fait battre la nature en retraite. Mais dans un petit village insulaire au large de Shanghai, la végétation verdoyante a regagné le territoire perdu de façon spectaculaire.

Le bourg de Houtouwan abritait jadis une prospère communauté de 2.000 pêcheurs sur l'île de Shengshan. Désormais abandonnées, rues et maisons de briques sont livrées en pâture aux herbes folles et aux plantes rampantes qui les recouvrent d'une impressionnante couverture émeraude.

La seule chose qui perturbe aujourd'hui la reconquête du village par cette végétation luxuriante est la foule de touristes. Dans cette localité insulaire située à 140 kilomètres de Shanghai, ils viennent y admirer le cadre féerique et les panoramas sur la mer de Chine orientale.

Houtouwan a été fondé en 1950 et a prospéré grâce à la pêche, comptant jusqu'à 3.000 habitants. Mais son port s'est au fil des ans révélé trop petit pour accueillir les gros navires, qui ont fini par bouder le village.

Résultat: au milieu des années 1990, il était déjà en grande partie abandonné.

De grandes vagues fouettent la côte à certaines périodes de l'année, rendant difficile l'accostage de petites embarcations. La seule manière de relier Houtouwan au reste de l'île est d'effectuer une randonnée le long d'un sentier sinueux.

"Quand les femmes accouchaient, quand les enfants allaient à l'école, quand les personnes âgées nécessitaient des soins, ils n'avaient d'autre choix que de prendre ce chemin", raconte à l'AFP M. Wang, une ancienne habitante âgée d'une quarantaine d'année.

Elle travaille aujourd'hui dans le village abandonné, où elle est agent de sécurité et veille sur les touristes.

"C'était tellement amusant quand on était jeunes et qu'on allait à la plage pour ramasser des fruits de mer", se souvient-elle avec nostalgie.

"Mais une fois que les gens ont commencé à avoir plus d'argent, ils ont peu à peu déménagé en ville."

Ces dernières années, les touristes adeptes de selfies pouvaient déambuler librement dans Houtouwan.

Mais depuis 2017, les autorités imposent l'achat d'un ticket d'entrée de 50 yuans (6,70 euros). Et les visiteurs sont contraints de suivre une parcours balisé dans ce village figé dans le temps.

Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
Les énergies renouvelables progressent en Europe
La Zambie veut abattre 2000 hippopotames, les ONG indignées
Une rare panthère noire photographiée en Afrique
Des bases américaines menacées par le changement climatique
Prédire la floraison des cerisiers, très sérieuse mission au Japon
Les insectes, un déclin mondial sans précédent
Le nord-est de l'Australie frappé par des pluies de moussons exceptionnelles
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'OMS cible le volume audio des smartphones et MP3
Action en justice contre la chasse au dauphin au Japon
Le zoo de Chester diffuse de rares images de pangolins géants
Fukushima: un robot confirme la possibilité de soulever du combustible fondu
La Gaming Academy, une école pour e-sportifs à Lyon
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.039 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.