ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 11 Décembre 2018

PLANETE - Publié le 06/06/2018 à 15:03


En Chine, la nature reprend un village figé dans le temps



En Chine, le développement économique effréné a fait battre la nature en retraite. Mais dans un petit village insulaire au large de Shanghai, la végétation verdoyante a regagné le territoire perdu de façon spectaculaire.

Le bourg de Houtouwan abritait jadis une prospère communauté de 2.000 pêcheurs sur l'île de Shengshan. Désormais abandonnées, rues et maisons de briques sont livrées en pâture aux herbes folles et aux plantes rampantes qui les recouvrent d'une impressionnante couverture émeraude.

La seule chose qui perturbe aujourd'hui la reconquête du village par cette végétation luxuriante est la foule de touristes. Dans cette localité insulaire située à 140 kilomètres de Shanghai, ils viennent y admirer le cadre féerique et les panoramas sur la mer de Chine orientale.

Houtouwan a été fondé en 1950 et a prospéré grâce à la pêche, comptant jusqu'à 3.000 habitants. Mais son port s'est au fil des ans révélé trop petit pour accueillir les gros navires, qui ont fini par bouder le village.

Résultat: au milieu des années 1990, il était déjà en grande partie abandonné.

De grandes vagues fouettent la côte à certaines périodes de l'année, rendant difficile l'accostage de petites embarcations. La seule manière de relier Houtouwan au reste de l'île est d'effectuer une randonnée le long d'un sentier sinueux.

"Quand les femmes accouchaient, quand les enfants allaient à l'école, quand les personnes âgées nécessitaient des soins, ils n'avaient d'autre choix que de prendre ce chemin", raconte à l'AFP M. Wang, une ancienne habitante âgée d'une quarantaine d'année.

Elle travaille aujourd'hui dans le village abandonné, où elle est agent de sécurité et veille sur les touristes.

"C'était tellement amusant quand on était jeunes et qu'on allait à la plage pour ramasser des fruits de mer", se souvient-elle avec nostalgie.

"Mais une fois que les gens ont commencé à avoir plus d'argent, ils ont peu à peu déménagé en ville."

Ces dernières années, les touristes adeptes de selfies pouvaient déambuler librement dans Houtouwan.

Mais depuis 2017, les autorités imposent l'achat d'un ticket d'entrée de 50 yuans (6,70 euros). Et les visiteurs sont contraints de suivre une parcours balisé dans ce village figé dans le temps.

A Maurice, tout est bon dans la canne à sucre, même l'électricité
Grande Barrière: les coraux ayant survécu au blanchissement sont plus résistants
La glace, bouée de survie pour les Iakoutes dans la plus froide région sur Terre
La déforestation se poursuit en Côte d'Ivoire et au Ghana à cause du cacao
Les colibris se requinquent dans des jardins adaptés à Mexico
Froid dedans, plus chaud dehors: l'Inde dans le cercle vicieux des climatiseurs
Climat: Mars n'est pas un plan B pour l'humanité, met en garde une astronaute
Cop24: Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050 selon une étude
Louis Schweitzer se met au service du bien-être animal
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
A Maurice, tout est bon dans la canne à sucre, même l'électricité
Grande Barrière: les coraux ayant survécu au blanchissement sont plus résistants
Le cerveau des enfants abusant des écrans semble modifié
Les entrailles de la Terre grouillent de vie intraterrestre
La glace, bouée de survie pour les Iakoutes dans la plus froide région sur Terre
 LES PLUS LUS 
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Une marée rouge décime la population aquatique de la côte ouest de la Floride
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.