ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 19 Août 2018

PLANETE - Publié le 05/06/2018 à 16:53


En Birmanie, des pionniers du recyclage en artisanat



En Birmanie, des pionniers du recyclage de déchets en objets d'artisanat tentent de changer les mentalités, dans ce pays d'Asie du Sud-Est qui rattrape son retard de développement, avec en corollaire l'accumulation de déchets non traités.

Les Birmans "ne comprennent pas que jeter le plastique a des effets désastreux", se désole Wendy Neampui, la directrice exécutive de la petite entreprise à vocation sociale "ChuChu", qui signifie plastique en birman.

Avec le boom économique depuis la chute de la junte en 2011, la Birmanie comble peu à peu son retard de développement par rapport à ses voisins asiatiques. Cela s'accompagne par une consommation qui grimpe en flèche, des voitures aux vêtements ou objets de piètre qualité, souvent importés de Chine.

Et dans un pays aux services publics restant défaillants, malgré l'arrivée au pouvoir de la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi en 2016, la collecte d'ordures et leur recyclage n'est pas la priorité des autorités.

Les décharges se multiplient donc, comme à Dala, banlieue de Rangoun, la capitale économique birmane, où l'entreprise "ChuChu" a implanté son atelier.

Les sacs de café y sont reconvertis en paniers et les vieux pneus transformés en ceintures, avant d'être vendus dans des magasins de souvenirs.

"Nous essayons de changer la façon de penser des gens qui considèrent que les objets recyclés sont vieux et sales", explique Debra Martyn, volontaire canadienne participant au programme, qui vend essentiellement aux touristes étrangers pour l'instant.

L'entreprise à vocation sociale a commencé avec deux ouvriers en 2013. Elle emploie aujourd'hui 45 personnes.

Chine, Indonésie, Philippines, Thaïlande et Vietnam: à eux seuls, ces cinq pays asiatiques rejettent chaque année plus de quatre millions de tonnes de plastique dans les mers du monde, soit la moitié du total des rejets, selon l'ONG de référence Ocean Conservancy.

Et si rien n'est fait, d'ici à 2025, ce seront 250 millions de tonnes de déchets plastiques qui seront accumulés dans les eaux du globe, selon les chercheurs.


À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Tefé, une ville au coeur de l'Amazonie brésilienne
Brésil: les drones au service de la préservation des dauphins de l'Amazonie
Au Vietnam, les ours d'élevage meurent car leur bile n'a plus la cote
Un drone marin pour recenser et mieux protéger les cétacés en Méditerranée
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Une marée rouge décime la population aquatique de la côte ouest de la Floride
Puy du fou: des corbeaux ramasseurs de mégots entrent en action
Un envahisseur exotique dans les étangs de l'Ain
En Afrique du Sud, le filon des mines d'or s'épuise irrémédiablement
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Une étude montre que le vélo est la forme de transport la plus saine en ville
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Moins de deux enfants? En Chine, on propose de vous taxer
Tefé, une ville au coeur de l'Amazonie brésilienne
 LES PLUS LUS 
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Rio capitale mondiale des maths, médailles Fields à la clé
Naissances en série au zoo d'Amnéville
A Strasbourg, la révolution verte est en marche
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.030 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.