ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 19 Octobre 2018

PLANETE - Publié le 05/06/2018 à 16:53


En Birmanie, des pionniers du recyclage en artisanat



En Birmanie, des pionniers du recyclage de déchets en objets d'artisanat tentent de changer les mentalités, dans ce pays d'Asie du Sud-Est qui rattrape son retard de développement, avec en corollaire l'accumulation de déchets non traités.

Les Birmans "ne comprennent pas que jeter le plastique a des effets désastreux", se désole Wendy Neampui, la directrice exécutive de la petite entreprise à vocation sociale "ChuChu", qui signifie plastique en birman.

Avec le boom économique depuis la chute de la junte en 2011, la Birmanie comble peu à peu son retard de développement par rapport à ses voisins asiatiques. Cela s'accompagne par une consommation qui grimpe en flèche, des voitures aux vêtements ou objets de piètre qualité, souvent importés de Chine.

Et dans un pays aux services publics restant défaillants, malgré l'arrivée au pouvoir de la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi en 2016, la collecte d'ordures et leur recyclage n'est pas la priorité des autorités.

Les décharges se multiplient donc, comme à Dala, banlieue de Rangoun, la capitale économique birmane, où l'entreprise "ChuChu" a implanté son atelier.

Les sacs de café y sont reconvertis en paniers et les vieux pneus transformés en ceintures, avant d'être vendus dans des magasins de souvenirs.

"Nous essayons de changer la façon de penser des gens qui considèrent que les objets recyclés sont vieux et sales", explique Debra Martyn, volontaire canadienne participant au programme, qui vend essentiellement aux touristes étrangers pour l'instant.

L'entreprise à vocation sociale a commencé avec deux ouvriers en 2013. Elle emploie aujourd'hui 45 personnes.

Chine, Indonésie, Philippines, Thaïlande et Vietnam: à eux seuls, ces cinq pays asiatiques rejettent chaque année plus de quatre millions de tonnes de plastique dans les mers du monde, soit la moitié du total des rejets, selon l'ONG de référence Ocean Conservancy.

Et si rien n'est fait, d'ici à 2025, ce seront 250 millions de tonnes de déchets plastiques qui seront accumulés dans les eaux du globe, selon les chercheurs.


Les frites, nouvelles victimes de la sécheresse estivale en France
Les émissions liées à l'énergie devraient encore croître en 2018
Le quinquina, l'arbre national du Pérou, méconnu et menacé
Mexique: six spécimens d'une espèce au bord de l'extinction repérés
Un bateau testé pour lutter contre l'île des déchets
Japon: des cerisiers fleurissent, pourtant ce n'est pas le printemps
Climat: le monde a atteint un point de non retour, selon Ban Ki-moon
Tunisie: le crabe bleu, prédateur redoutable devenu proie prisée
Trump: Je suis un véritable défenseur de l'environnement
Un 10e jour de la nuit pour sensibiliser à la pollution lumineuse
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Une solution pour exploiter les données génétiques sans violer la vie privée
Un géant cosmique débusqué dans sa prime jeunesse
Les frites, nouvelles victimes de la sécheresse estivale en France
Une très rare maladie infantile paralysante inquiète les autorités aux Etats-Unis
La lumière bleue de nos écrans, nouvelle cible de la cosmétique
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Comment limiter le temps d'exposition aux écrans des enfants ?
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
La mortalité par AVC évolue inégalement en Europe
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.045 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.