ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 23 Janvier 2019

PLANETE - Publié le 03/06/2018 à 16:17


400 heures sous l'eau pour mettre en lumière les coraux



Coraux champignon ou gorgone, sublimes ou abimés par l'activité humaine: le photographe français Alexis Rosenfeld a passé 400 heures sous l'eau en deux ans pour mettre en lumière les récifs menacés et leur importance pour l'humanité.

Le résultat de cette aventure qui l'a mené, avec la journaliste Alexie Valois, de l'archipel polynésien des Gambiers à la mer Rouge en passant par les Maldives et les Philippines est accroché sur les grilles de l'UNESCO à Paris jusqu'au 30 août.

Avec photos grands formats et panneaux explicatifs enrichis de reportages vidéo et de photos 360° accessibles par un code QR, l'exposition «Récifs coralliens, un enjeu pour l'humanité» présente ces «merveilleux écosystèmes» qui abritent 30 % des espèces animales et végétales des océans, mais qui sont menacés de disparition.

«L'objectif, ce n'est pas un catalogue de belles images», commente Alexis Rosenfeld, qui a plongé aussi bien sur «des récifs dans un état magnifique» que sur des zones «mortes à 60 % comme aux Maldives».

«Ma volonté, c'est de disséminer l'importance des récifs pour l'humanité, les services qu'ils rendent», poursuit le photojournaliste sous-marin, évoquant la pêche et le tourisme, mais aussi une potentielle ressource sur le plan pharmaceutique.

Spécialisé depuis des années dans les reportages sous-marins, de projets scientifiques en écrasement d'avion, il voulait cette fois un projet «plus ambitieux et plus engagé».

«C'est 400 heures dans l'eau sur deux années. Au moins 400 heures !», raconte le plongeur passionné capable d'«attendre 45 minutes» pour l'image espérée où se croiseront plusieurs espèces de poissons spécifiques.

Et pour restituer la beauté des paysages sous-marins, le photographe utilise une technique «top secret», avec des «optiques spéciales» et l'aide d'un assistant pour les éclairages.

Pollutions, dégradations, surpêche, mais aussi acidification et augmentation de la température des océans sous l'effet du réchauffement climatique, «la moitié des récifs coralliens sont aujourd'hui en situation critique», estime l'UNESCO, qui en a classé plusieurs au patrimoine de l'humanité.

Le corail est un petit animal semblable à une méduse inversée avec une bouche entourée de tentacules sous lesquelles il construit son squelette de calcaire, la base des récifs. Mais sous la pression de facteurs comme le réchauffement, les coraux stressés expulsent les microalgues avec lesquelles ils vivent en symbiose, et blanchissent. Un blanchissement qui les rend vulnérables et peut conduire à leur mort.

Alors «il faut parler des coraux» encore et encore, plaide Salvatore Arico, chef de l'unité science de l'océan à la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO. «On a beaucoup à apprendre» d'eux.

Hécatombe en Australie: un million de poissons d'eau douce retrouvés morts
Restaurer l'environnement: quand les solutions deviennent problèmes
Un nouveau médusarium hypnotique pour sensibiliser à la santé des océans
Roméo, une des dernières grenouilles de son espèce, a trouvé sa Juliette
Les eaux de la Patagonie, laboratoire naturel pour étudier le changement climatique
La glace de l'Antarctique fond plus vite que jamais
Le monde avance en somnambule vers le désastre climatique, craignent les organisateurs à Davos
Le safe sex, version bernard-l'ermite
Justin Trudeau interpelle Shinzo Abe sur la chasse à la baleine
Le réchauffement des océans revu à la hausse
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.073 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.