ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 23 Janvier 2019

SCIENCE - Publié le 03/06/2018 à 16:12


Des fouilles aux expos, la passion d'un paléontologue pour les dinosaures



«De quelle couleur étaient les dinosaures ? Quand certains se sont-ils envolés ? Le paléontologue Ronan Allain, commissaire de l'exposition «Un T.Rex à Paris», est l'un des rares Français à travailler sur les dinosaures, des animaux qui n'ont pas révélé tous leurs mystères.

«J'ai découvert pas loin d'une dizaine de nouveaux dinosaures, au Maroc, au Laos, au Lesotho...», raconte le chercheur dont l'une des trouvailles est de taille: un fémur de 2,2 mètres de long, mis au jour sur le gisement d'Angeac (Charente).

Un os «impressionnant» de sauropode auquel le visiteur pourra se mesurer le temps de l'exposition du Jardin des Plantes (6 juin-2 septembre). «Faut le voir pour le croire ! Quand vous tombez là-dessus et sur ce qui va avec ...», se souvient l'expert.

Les fouilles, il est tombé dedans quand il était petit. «Depuis que j'ai 14 ans, je passe tous mes étés sur des sites archéologiques». Après des études en sciences de la Terre, il choisit la paléontologie. Les dinosaures arrivent «un peu par hasard».

Ils fascinent le grand public, mais les spécialistes sont rares. «Je suis une exception dans le paysage français, je suis quasiment le seul à travailler sur les dinosaures.»

«Historiquement et culturellement, la France a toujours davantage développé l'étude de l'homme et de ce qu'il y a autour. Les dinosaures et leur monde ont été un peu mis de côté.» «On aimerait bien que cela change.»

Pourtant bien des régions restent à explorer et bien des questions restent sans réponses.

Quelles espèces étaient dotées de plumes ? Comment se déroulaient leurs rapports sexuels ? Quand sont apparus les oiseaux, le seul groupe de dinosaures à ne pas avoir disparu il y a 65 millions d'années ?

Idées fausses

Sans parler des idées fausses qu'il s'acharne à combattre: «les dinosaures ont tous disparu», «ils étaient gigantesques», «c'était des carnivores sanguinaires»...

Après avoir découvert que certains dinosaures avaient des plumes, «on a eu tendance à mettre des plumes un peu partout, même au T.Rex !», s'amuse le chercheur dont le bureau héberge de nombreuses figurines en plastique d'allosaures, de tyrannosaures, de vélociraptors de toutes les couleurs.

La fascination du grand public pour les dinosaures en fait un très bon outil pédagogique, note le grand brun qui avoue être un peu une star chez les enfants.

«On a un très gros déficit d'apprentissage des sciences en primaire et les dinosaures sont un vecteur extraordinaire. Vous parlez des dinosaures, vous parlez de la dérive des continents, d'évolution, de la démarche scientifique... et ça marche bien !».

Aujourd'hui, à 44 ans, le «Monsieur dinosaure» du Muséum d'Histoire naturelle avoue avoir «des journées bien chargées», mais «échapper à toute routine». Il se partage entre recherche, mise en valeur des collections du Muséum, accompagnement des étudiants et vulgarisation, «importante quand on travaille sur les dinosaures».

À peine l'exposition «Un T.Rex à Paris» prête à accueillir le public, le chercheur repart sur d'autres projets. «J'ai pleins d'idées !», s'amuse-t-il. «Mon rêve reste toujours de faire une exposition sur les dinosaures au Grand Palais, sous les verrières.»

Se peindre des rayures blanches sur le corps protégerait des taons
Archéologie en mer: sur la piste de la Cordelière et du Regent, l'énigme de Sud Minou 1
Egypte: un bas-relief pharaonique de Karnak rapatrié de Grande-Bretagne
Un fossile de cerf préhistorique très bien conservé découvert en Argentine
Un tsunami a frappé en 1076 le sud de la Chine, aujourd'hui densément peuplé
Mexique : 1ère découverte d'un temple dédié au dieu aztèque Xipe Totec
Israël: des bustes de l'époque romaine découverts par une promeneuse
La NASA célèbre le Nouvel An avec un survol historique d'Ultima Thule
Égypte: découverte d'une tombe vieille de plus de 4400 ans
Le transhumanisme gagne du terrain, malgré les doutes des scientifiques
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilités que les autres en matière de concentration.
Adopter un mode de vie similaire à celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne santé
La taille et le poids influenceraient plus la longévité féminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de météorites en orbite pour un spectacle spatial inédit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La différence est plus dans la tête que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colère plaide en faveur des générations futures
Attaque sur les petits écrans: le boom des jeux vidéo sur mobile en Afrique
Microbiote: à la découverte de notre jardin intérieur
Naissance du premier bébé grâce à une greffe d'utérus d'une donneuse décédée
Cuba: l'internet mobile disponible à partir de jeudi
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
L'hiver est là, le charbon brûle, les Balkans suffoquent
Premier vol habité à destination de l'ISS depuis le lancement raté
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.061 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.