ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 19 Août 2018

SCIENCE - Publié le 03/06/2018 à 16:12


Des fouilles aux expos, la passion d'un paléontologue pour les dinosaures



«De quelle couleur étaient les dinosaures ? Quand certains se sont-ils envolés ? Le paléontologue Ronan Allain, commissaire de l'exposition «Un T.Rex à Paris», est l'un des rares Français à travailler sur les dinosaures, des animaux qui n'ont pas révélé tous leurs mystères.

«J'ai découvert pas loin d'une dizaine de nouveaux dinosaures, au Maroc, au Laos, au Lesotho...», raconte le chercheur dont l'une des trouvailles est de taille: un fémur de 2,2 mètres de long, mis au jour sur le gisement d'Angeac (Charente).

Un os «impressionnant» de sauropode auquel le visiteur pourra se mesurer le temps de l'exposition du Jardin des Plantes (6 juin-2 septembre). «Faut le voir pour le croire ! Quand vous tombez là-dessus et sur ce qui va avec ...», se souvient l'expert.

Les fouilles, il est tombé dedans quand il était petit. «Depuis que j'ai 14 ans, je passe tous mes étés sur des sites archéologiques». Après des études en sciences de la Terre, il choisit la paléontologie. Les dinosaures arrivent «un peu par hasard».

Ils fascinent le grand public, mais les spécialistes sont rares. «Je suis une exception dans le paysage français, je suis quasiment le seul à travailler sur les dinosaures.»

«Historiquement et culturellement, la France a toujours davantage développé l'étude de l'homme et de ce qu'il y a autour. Les dinosaures et leur monde ont été un peu mis de côté.» «On aimerait bien que cela change.»

Pourtant bien des régions restent à explorer et bien des questions restent sans réponses.

Quelles espèces étaient dotées de plumes ? Comment se déroulaient leurs rapports sexuels ? Quand sont apparus les oiseaux, le seul groupe de dinosaures à ne pas avoir disparu il y a 65 millions d'années ?

Idées fausses

Sans parler des idées fausses qu'il s'acharne à combattre: «les dinosaures ont tous disparu», «ils étaient gigantesques», «c'était des carnivores sanguinaires»...

Après avoir découvert que certains dinosaures avaient des plumes, «on a eu tendance à mettre des plumes un peu partout, même au T.Rex !», s'amuse le chercheur dont le bureau héberge de nombreuses figurines en plastique d'allosaures, de tyrannosaures, de vélociraptors de toutes les couleurs.

La fascination du grand public pour les dinosaures en fait un très bon outil pédagogique, note le grand brun qui avoue être un peu une star chez les enfants.

«On a un très gros déficit d'apprentissage des sciences en primaire et les dinosaures sont un vecteur extraordinaire. Vous parlez des dinosaures, vous parlez de la dérive des continents, d'évolution, de la démarche scientifique... et ça marche bien !».

Aujourd'hui, à 44 ans, le «Monsieur dinosaure» du Muséum d'Histoire naturelle avoue avoir «des journées bien chargées», mais «échapper à toute routine». Il se partage entre recherche, mise en valeur des collections du Muséum, accompagnement des étudiants et vulgarisation, «importante quand on travaille sur les dinosaures».

À peine l'exposition «Un T.Rex à Paris» prête à accueillir le public, le chercheur repart sur d'autres projets. «J'ai pleins d'idées !», s'amuse-t-il. «Mon rêve reste toujours de faire une exposition sur les dinosaures au Grand Palais, sous les verrières.»

Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Le génome complet du blé tendre séquencé pour la première fois
Le plus vieux fromage jamais trouvé aurait été déterré en Égypte
La relativité d'Einstein, supercherie scénaristique préférée des réalisateurs
Découverte d'un vieux ptérosaure, premier vertébré construit pour voler
Docile ou agressif ? Des gènes de la domestication découverts chez les renards
Une boucle d'oreille vieille de 2200 ans dévoilée à Jérusalem
La pêche au filet a débuté il y a près de 30.000 ans
Sur le site de Stonehenge, certains défunts seraient d'origine galloise
Un réfugié kurde remporte la médaille Fields... et se la fait voler
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
À l'Aquarium de Paris, un refuge pour poissons rouges abandonnés
Une étude montre que le vélo est la forme de transport la plus saine en ville
Des tombes de l'époque romaine découvertes dans un village palestinien
Moins de deux enfants? En Chine, on propose de vous taxer
Tefé, une ville au coeur de l'Amazonie brésilienne
 LES PLUS LUS 
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Rio capitale mondiale des maths, médailles Fields à la clé
Naissances en série au zoo d'Amnéville
A Strasbourg, la révolution verte est en marche
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.021 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.